BFM Business

Une appli à la place de la carte vitale: une innovation testée dans deux départements

Un décret paru au Journal officiel du 29 mai 2019 définit les modalités de l'expérimentation d'une "e-carte d'assurance maladie" dans le Rhône et les Alpes-Maritimes jusqu'à la fin mai 2020.

Un décret paru au Journal officiel du 29 mai 2019 définit les modalités de l'expérimentation d'une "e-carte d'assurance maladie" dans le Rhône et les Alpes-Maritimes jusqu'à la fin mai 2020. - Philippe Hughen-AFP

L'assurance-maladie teste la carte vitale dématérialisée sous forme d'appli mobile dans le Rhône et les Alpes-Maritimes. Seuls les assurés volontaires en seront équipés. Ils pourront s'en servir uniquement chez les professionnels de santé participant aussi à ce test.

Quand la carte vitale se transforme en une appli mobile téléchargeable sur smartphone. Une expérimentation est lancée dans ce sens dans deux caisses primaires d'assurance maladie (CPAM) du Rhône et des Alpes-Maritimes.

La carte vitale dématérialisée, qui prend la forme d’une application pour smartphone (ou tablette), fait partie de la feuille de route "Accélérer le virage numérique" présentée par le ministère de la Santé le 25 avril 2019. Ce document préconise même la généralisation de l'appli carte vitale "apCV" à partir de 2021.

Le décret autorisant ce test pour un an précise que les deux CPAM désignées "peuvent délivrer aux personnes qui leur sont rattachées la carte électronique individuelle inter-régimes sous la forme d'une application installée sur un équipement mobile, en complément de leur carte électronique individuelle inter-régimes". L'application qui sera installée sur l'équipement mobile de l'assuré contiendra la e-carte vitale de ce dernier.

L'appli évitera les mises à jour de la carte "physique"

La version dématérialisée est délivrée gratuitement à ceux qui en feront la demande. En effet, l'expérimentation est limitée aux assurés volontaires qui devront "exprimer leur consentement à participer à l'expérimentation de manière expresse lors de la mise à disposition de l'application sur leur équipement mobile". De même, seuls les professionnels de santé volontaires qui auront exprimé leur consentement seront concernés.

Dans l'esprit du ministère de la Santé, l'appli carte vitale est destinée à devenir l’outil d’identification et d’authentification des patients dans le système de santé. Elle pour but de simplifier les démarches en ligne de l'assuré, comme la déclaration de médecin traitant mais également d’éviter les mises à jour de la carte vitale "physique", nécessaires jusqu’alors. A terme, elle se substituera à la carte vitale actuelle pour permettre aux assurés de s’identifier de manière sécurisée en leur servant d'identité numérique auprès du système de santé, pour des services comme les téléconsultations.

Les modalités techniques de son utilisation n'ont toutefois pas été précisées, notamment le recours éventuel à la technologie sans contact sur les smartphones.

Frédéric Bergé