BFM Business

Un nouvel entrepôt près de Paris? L'ambition d'Amazon est sans limite

Après son entrepôt à Boves près d'Amiens qui devrait ouvrir en septembre 2017, Amazon s'apprête à lancer le chantier de son premier site en Ile-de-France.

Après son entrepôt à Boves près d'Amiens qui devrait ouvrir en septembre 2017, Amazon s'apprête à lancer le chantier de son premier site en Ile-de-France. - Phil Noble

Selon le Figaro, le géant américain ouvrirait l'an prochain son sixième entrepôt français à Brétigny-sur-Orge (91) sur une ancienne base aérienne. Un site qui permettrait au e-commerçant de changer de dimension dans l'Hexagone.

Amazon change de dimension en France. Le leader mondial du e-commerce qui dispose pour le moment de quatre entrepôts dans l'Hexagone devrait voire sa force de frappe démultiplier d'ici 2018. Amazon doit en effet ouvrir d'ici le mois de septembre un centre de distribution à Amiens et pourrait en ouvrir un sixième d'ici l'année prochaine en Ile-de-France.

Selon le Figaro, la firme américaine aurait jeté son dévolu sur une ancienne base aérienne désaffectée située à Brétigny-sur-Orge (Essonne). Le géant américain y créerait son premier entrepôt en Ile-de-France. Ce site de 30 hectares a fait l'objet d'une promesse de vente il y a quelques mois et serait en train d'être dépollué par les collectivités: il a été bombardé durant la seconde guerre mondiale.

Le permis de construire devrait ensuite être délivré dans le courant du mois de juillet selon le Figaro afin que les travaux puissent débuter dès cet été. Ces derniers devraient durer plusieurs mois, les entrepôts d'Amazon sont d'immenses bâtiments de plusieurs dizaines de milliers de mètres carrés. Par exemple, celui qui va ouvrir en septembre à Boves en périphérie d'Amiens aura une superficie de 107.000 mètres carrés, soit l'équivalent de quatorze terrains de football.

Amazon est déjà le septième commerçant français

Amazon lancera ensuite une grande opération de recrutement. Le site francilien devrait en effet compter à terme quelque 2.000 employés. Ce qui laisse présager des ambitions de l'américain pour cet entrepôt. Il pourrait en effet être 30% plus gros que celui de Boves pour lequel Amazon a prévu d'embaucher 1.500 personnes.

Le futur entrepôt Brétigny devrait desservir l'ensemble de l'Ile-de-France, la région la plus peuplée et disposant du pouvoir d'achat le plus élevé de l'Hexagone. Jusqu'à présent, c'était l'entrepôt historique de Saran dans le Loiret qui desservait en priorité la région la plus peuplée de France. Mais avec la forte croissance de l'américain dans l'Hexagone et le lancement de nouveaux services comme la livraison ultra-rapide notamment dans l'alimentaire, Amazon doit voir plus grand. 

Le vendeur en ligne est désormais l'un des plus gros commerçants de France toutes enseignes confondues. La firme ne communique pas sur ses activités par pays mais selon une estimation de Morgan Stanley Amazon aurait réalisé un chiffre d'affaires de 4,4 milliards d'euros en 2016 en France. Si l'on ajoute les ventes réalisées par les vendeurs tiers sur la plateforme (la marketplace), on atteindrait même un volume d'affaires de 8 milliards d'euros. En tenant compte du seul chiffre d'affaires, Amazon serait le onzième plus gros commerçant français juste devant Monoprix.

Et si l'on prend en compte le volume d'affaires, Amazon serait cette fois septième devant Leroy-Merlin. Seules les grandes enseignes de supermarché feraient mieux qu'Amazon en terme de chiffre d'affaires. Et aux vues de ses ambitions logistiques, le e-commerçant ne compte pas en rester là. 

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco