BFM Business

Système U va tester à son tour la vente de produits d’occasion

Système U se lance sur le marché de l'occasion

Système U se lance sur le marché de l'occasion - LOIC VENANCE

Quatre magasins de la coopérative vont tester la vente de produits d'occasion. Les clients prêts à vendre leurs biens recevront des bons d'achat en contrepartie.

Après Leclerc, Carrefour et Auchan, Système U se lance à son tour sur le marché de l’occasion. Selon LSA, quatre magasins Hyper U (Pertuis, Aizenay, Mayenne, Les Arcs) vont prochainement proposer à la vente des produits de seconde main dans les rayons consacrés au bazar à service, à l’électroménager, au multimédia ainsi qu’à la culture.

Mais "chaque magasin sera libre de faire ce qu’il veut", assure la coopérative. Ainsi les produits pourront-ils se trouver dans l’Espace U techno, au SAV plutôt que dans les rayons. Objectif: "voir si ce métier est rentable. Car il s’agit bien d’un autre métier. Il y a autant du savoir-acheter que du savoir-revendre", déclare un porte-parole de l’enseigne auprès de LSA.

Les clients qui proposeront leurs produits à la vente se verront remettre des bons d’achat à utiliser dans les magasins U en contrepartie. Pour l’heure, les quatre magasins pilotes vont s’atteler à se constituer un stock avant d’envisager le début de la vente au mois d’octobre.

Un marché qui séduit de plus en plus d'acteurs

Avec cette initiative, Système U emboîte le pas de ses concurrents comme Leclerc, le premier à s’être lancé sur ce créneau en 2018. Aujourd’hui, le groupe de grande distribution compte une trentaine de "Leclerc occasion" et prévoit d’en ouvrir davantage d'ici la fin de l'année. Auchan a également franchi le pas mais en se concentrant uniquement sur les vêtements.

Enfin, Carrefour propose lui aussi depuis mars un "Carrefour Occasion" aux Ulis, en partenariat avec Cash Converter, le spécialiste des produits d’occasion. Il s’agit d’un espace de 100 mètres carrés où les clients peuvent venir s’échanger des produits de seconde main allant des appareils high tech aux jeux vidéo, en passant par des bijoux ou des livres.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco