BFM Business

Stocks qui font vendre et service client 2.0, l'avenir du commerce?

L'algorithme de Vekia prend en compte des millions de facteurs pour prévoir quels modèles vont se vendre.

L'algorithme de Vekia prend en compte des millions de facteurs pour prévoir quels modèles vont se vendre. - Philippe Huguen - AFP

Critiquer un service directement auprès du responsable, ne jamais avoir de problèmes de stock: les innovations des start-up françaises présentes au salon mondial de la distribution pourraient révolutionner le commerce.

Plus besoin de crier "appelez-moi le directeur"! Dans un restaurant, un bar, un magasin, si quelque chose vous déplait, l'application Critizr vous permet d'envoyer votre remarque directement au responsable. La société lilloise qui l'édite, comme des dizaines d'autres start-up qui entendent révolutionner le commerce, est présente au salon Retail's Big Show qui se tient à New York ce week-end.

Très simple d'utilisation, l'application permet d'envoyer une sorte de SMS directement au directeur du magasin. Grâce à ces messages, un centre commercial a rebouché rapidement un nid de poule sur le parking, un magasin a remis en rayon des produits qu'il avait déréférencés, et un réparateur de téléphones a rappelé des clients insatisfaits.

Râler, mais efficacement

Critizr permet de râler efficacement. C'est-à-dire d'être assuré de recevoir une réponse dans les heures qui suivent. Beaucoup plus efficace qu'un service client où, une fois sur deux, vous tombez sur une boîte vocale. Si le problème d'un consommateur est résolu, il sera deux fois plus fidèle, explique Critizr. L'appli, qui a convaincu Total, Carrefour, M. Bricolage, Darty ou encore UGC, a déjà été téléchargée 600.000 fois depuis son lancement. Et les avis sont loin d'être tous négatifs: ses concepteurs affirment que beaucoup de clients l'utilisent pour faire des compliments ou des suggestions.

Autre pépite française présente au rendez-vous mondial de la distribution et du commerce, la société lilloise Vekia, qui promet aux managers de gérer au mieux leurs stocks grâce à des algorithmes prédictifs. Des formules mathématiques qui combinent des millions d'informations, sur la météo, les historiques de ventes, des spécificités de calendrier comme la rentrée scolaire ou la fashion week. Mais aussi les avis sur les réseaux sociaux, les contraintes de douanes, etc.

Ce pantalon en taille 1 sera le best-seller de la semaine

En ingurgitant toutes ces données, l'outil est par exemple capable de prévoir que ce pantalon taille 5 ans sera le produit le plus vendu d'un magasin donné, à un instant donné. De la prédiction ultra-fine, qui permet de limiter ainsi les invendus. Mais surtout d'augmenter les ventes en s'assurant que vous avez le bon produit, en quantité suffisante, au bon endroit.

Une quinzaine de marques ont déjà signé avec Vekia. Sergent Major, Leroy Merlin, et même les Galeries Lafayette. Le grand magasin s'est dit bluffé quand Vekia a été capable de lui prédire son chiffre d'affaires trois mois à l'avance.

VIDÉO: l'interview de Nicolas Hammer, co-fondateur de Critizr, dans Tech&Co en mars 2016. 

Hélène Cornet, édité par N.G.