BFM Business

Starbucks bientôt obligé de prévenir ses clients californiens que "boire du café provoque le cancer"?

-

- - Paul J. Richards / AFP

La torréfaction génère naturellement une substance chimique cancérigène. Un juge californien pourrait imposer aux chaînes de café de l'Etat d'afficher un message d'avertissement pour les clients.

Après "fumer tue" sur les paquets de cigarette, verra-t-on bientôt "boire du café provoque le cancer"? Ce message risque en effet de se retrouver sur les gobelets des Californiens, à en croire une proposition de jugement d'un magistrat, relayé par l'Associated Press.

L'ONG Council for Education and Research on Toxics (CERT) poursuit depuis huit ans 90 chaînes de café, dont le géant Starbucks, à cause de la présence d'acrylamide dans leurs boissons. Cette substance chimique, générée lors du processus de torréfaction, est qualifié de cancérigène. 

Une loi californienne de 1986 impose aux entreprises d'avertir les consommateurs sur la présence de substances cancérigènes dans leurs produits. Elle a notamment imposer de réduire la présence d'arsenic dans les eaux vendues en bouteille.

CERT demande aux chaînes de café soit de retirer l'acrylamide de leurs boissons, soit d'afficher un message d'avertissement sur les produits, comme on les trouve sur les paquets de cigarette. 

Le jugement rendu dans une quinzaine de jours

De leur côté, les intéressés plaident que la quantité d'acrylamide présente dans leurs cafés est trop faible pour nuire à la santé de leurs clients. D'ailleurs le Centre international de recherche sur le cancer, affilié à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), a retiré en 2016 le café de sa liste des produits cancérigènes.

Le juge californien a considéré leurs justifications insuffisantes. Il leur laisse une quinzaine de jours pour présenter leurs objections avant de prendre sa décision finale. Il est rare de voir les juges changer complètement d'avis, selon AP. Quoi qu'il en soit ses conclusions ne concerneront que la Californie.

Reste à savoir le montant de l'amende infligée aux chaînes de café. Elle peut aller jusqu'à 2500 dollars par personne exposées et par jour sur les huit dernières années. Sachant que la Californie compte 40 millions de personnes, l'addition peut être salée, mais il y a peu de chance qu'elle soit au maximum. 

En 2008, les producteurs de chips avaient été poursuivis pour les mêmes raisons. La façon dont sont cuites les pommes de terre produit également de l'acrylamide. Les industriels s'étaient acquittés de 3 millions de dollars et ont changer les procédés de fabrication pour diminuer la quantité substance de leurs produits. 

En Californie, certaines chaînes de café font déjà apparaître un message d'avertissement, mais pas forcément mis en évidence sur les gobelets ou emballages.