BFM Business

Sécurité alimentaire: l'emballage en verre, grand favori des Français

58 % des Français considèrent le verre comme le matériau d'emballage le plus sûr pour les boissons selon une étude Insites Consulting

58 % des Français considèrent le verre comme le matériau d'emballage le plus sûr pour les boissons selon une étude Insites Consulting - -

La santé devient la préoccupation majeure des Français et, plus globalement, des Européens.Dans ce contexte, la qualité des emballages les inquiète aussi, comme le montre la dernière étude menée par Insites consulting.

66% des Européens sont inquiets des contaminations alimentaires ou de la migration de produits chimiques de l'emballage dans les aliments. 8 sur 10 craignent des risques pour la santé, selon une étude d'Insites Consulting réalisée à la demande de la Fédération européenne du verre d'emballage.

Les études sur le sujet ne sont guère encourageantes.Dieter Schrenk, professeur de pharmacologie et de toxicologie allemand estime que le problème des substances contenues dans les emballages doit être pris au sérieux. "Les polymères synthétiques, les métaux, le papier et le carton sont une source importante de produits chimiques indésirables dans les aliments".

Les Français ne s'y trompent pas. Ils sont 58 % à considérer le verre comme le matériau d'emballage le plus sûr pour les boissons. Loin devant la boîte de conserve (18%) la brique composite (11%), les plastiques (6%) ou encore les canettes (3%). Comme plus généralement en matière d'alimentation, ce sont les parents qui se montrent les plus inquiets. Ils sont 6 sur 10 à affirmer éviter d'acheter des aliments pour bébé emballés dans autre chose que du verre.

Inerte et imperméable

Il n'existe encore aucun texte réglementaire en la matière mais Bruxelles est en alerte. L'Union européenne a créé une agence indépendante l'EFSA, European Food safety autorithy.

Des réglementations spécifiques ont été définies pour la céramique ou encore les plastiques. Depuis que l'utilisation du bisphénol A à été interdite pour les biberons plastiques, Bruxelles a recommandé le verre comme alternative. Les professionnels sont donc aux aguets.

Jacques Bordat président de la Fédération des industries du verre estime que "la réglementation risque d'être de plus en plus stricte en matière d' emballage". "Le verre est prêt!", lance-t-il.

Près de 9 Européens sur 10 le recommandent à leurs amis ou à leur famille. Sa grande qualité: être inerte et donc peu sensible à l'environnement. Il est totalement imperméable et impossible à percer. Pour Nathalie Gontard, professeur à l’université Montpellier 3 et directeur de recherche à l'INRA ,"la meilleure preuve c'est qu'il est considéré comme le matériau de référence dans les laboratoires de recherche".

10 à 12 milliards d'emballages en verre

Pour convaincre ceux qui douteraient encore, la communauté Friends of Glass, qui rassemble les défenseurs de la liberté à choisir le matériau d'emballage, lance une campagne européenne de sensibilisation.

Un message fort:"Look beyond the label" ("Regardez au-delà de l'étiquette", en français) et un pictogramme bleu en forme de cœur. Son objectif: regarder plus loin et inciter, au final, à préférer l'emballage en verre. Car en prime ce dernier permet de conserver le goût.

Difficile encore de mesurer l'impact au moment de l'achat. Tout comme il semble compliqué d'en savoir davantage sur les parts de chacun dans ce marché. Ce sont 10 à 12 milliards d'emballages en verre qui sont vendus chaque année. Les spiritueux arrivent en tête. Puis les sirops et les sauces.

Nathalie Croisé