BFM Business

Romain Voog: "Amazon contribue à l'économie locale"

Romain Voog était l'invité de BFM Business, ce jeudi 13 mars.

Romain Voog était l'invité de BFM Business, ce jeudi 13 mars. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

Le président d'Amazon France était l'invité de BFM Business, ce jeudi 13 mars. Il a notamment livré des chiffres rendant compte de l'activité du géant américain dans l'Hexagone.

Amazon est un groupe au succès international. Un succès que Romain Voog, le président France du groupe américain et invité de BFM Business, ce jeudi 13 mars, explique notamment par l"obsession du service client".

Revers de la médaille, l'entreprise est souvent épinglée sur les conditions de travail de ses employés. Des critiques balayées d'un revers de la main par Romain Voog qui évoque "un caricature".

"Vous ne pouvez créer une société qui est focalisée sur le client et atteindre cela sans donner aux employés de bonnes conditions de travail".

"Nous continuons à investir en France"

Romain Voog a également livré quelques chiffres rendant compte de l'importance d'Amazon en France. Le groupe représente ainsi "16 millions de visiteurs uniques sur le seul mois de janvier, 2 millions sur nos sites mobiles ainsi que 107 millions de références".

En termes d'effectifs "au pic de Noël nous représentions 5.500 personnes" dont 2.000 en CDI, a-t-il indiqué. Il a précisé que l'enteprise fait également passer en CDI des saisonniers, citant un chiffre de 450 salariés, dans ce cas pour l'an dernier.

Par ailleurs, il a assuré que "nous continuons à investir en France et à créer de l'emploi", affirmant qu'Amazon a un modèle économique qui l'amène à "contribuer à l'économie locale". Grâce à son groupe, ce sont "10.000 TPE et PME qui peuvent, en France construire un business ou avor une activité pérenne". Amazon est également "le premier client" de la Poste, a-t-il rappelé.

Par ailleurs, alors que les librairies françaises souffrent, en témoigne les difficultés du groupe Chapitre, Romain Voog a affirmé "ne pas être d'accord avec l'opposition faite entre les canaux de distribution"."Nous sommes beaucoup plus complémentaires que concurrent", a-t-il fait valoir.

J.M.