BFM Business

Restauration: "une reprise à deux vitesses" alerte le patron de The Fork

Invité sur le plateau de Good Morning Business, le directeur général de The Fork (ex-La Fourchette) pour l'Europe de l'Ouest observe de "fortes disparités" entre les restaurants depuis leur réouverture. Certains n'ont toujours pas rouvert.

Les restaurants leur manquaient, les Français se sont donc rués vers les terrasses dès le mois de mai, pour la réouverture. Un engouement constaté par Damien Rodière, directeur général de The Fork (ex-La Fourchette) pour l'Europe de l'Ouest, invité sur le plateau de Good Morning Business, ce jeudi.

"On a vu une forte croissance des réservations par rapport à l'année 2020" explique le patron de l'appli de réservation. "+60% de réservations sur les 15 premiers jours" suivant la réouverture, par rapport à l'année dernière.

Mais cette dynamique ne doit pas masquer les "fortes disparités" observées, prévient Damien Rodière. "Les touristes ne sont pas revenus" et "la clientèle de bureau a été massivement impactée par les mesures de confinement et de télétravail".

15% n'ont pas encore rouvert

Résultat, "on voit bien qu'il y a une reprise à deux vitesses" poursuit le directeur général. "Des restaurants de quartier, qui ont une clientèle très locale, ont retrouvé une activité très dynamique notamment grâce aux terrasses".

Mais les restaurants de "destination" qui "vont accueillir plus de touristes" sont "massivement impactés". Sur les 20.000 restaurants français répertoriés dans l'application, 15% n'ont d'ailleurs pas encore rouvert.

Selon The Fork, près de 1000 restaurants rejoignent l'application tous les mois avec une nette accélération constatée ces dernières semaines.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business