BFM Business

Quel est l'impact des jours fériés sur la croissance?

Les ponts du mois de mai impacteraient négativement le PIB français, selon l'Insee.

Les ponts du mois de mai impacteraient négativement le PIB français, selon l'Insee. - -

Selon les calculs de l'Insee, les jours fériés et les ponts qui en découlent impacteraient négativement le PIB français, de 0,1% environ. Mais la crise limite les effets néfastes.

Les salariés ayant posé leur vendredi 10 mai, pour profiter d'un pont de 5 jours, ne se doutaient sûrement pas qu’ils allaient contribuer à faire chuter le PIB de la France.

Selon les calculs de l’Insee, les ponts du mois de mai, combinés aux jours fériés, auront un impact négatif sur la croissance du PIB de 0,1%, par rapport à 2012. Soit un coût d’environ 2 milliards d’euros.

La faute à un plus grand nombre de jours fériés en semaine qu’en 2010 et 2011, et autant que 2012. Mais, l’an dernier, le 29 février était venu compenser la perte d’une journée de production pour le pays.

Moins d'effets en période de crise

Des chiffres qu’il convient néanmoins de tempérer: les jours fériés ont en effet beaucoup moins d’impact en période de crise. D’abord, car certaines entreprises en profitent, par exemple, pour imposer des ponts à leurs salariés et fermer leurs usines.

Ensuite, car les Français consomment forcément plus. Certains secteurs comme l’hôtellerie ou la restauration y gagnent donc, même si les effets sont moindres en période de vacances scolaires.

Eric Heyer, économiste à l’Office français des conjonctures économiques (OFCE), relativise également, dans Le Figaro du 2 mai : "Cet impact de 0,1 point sur le PIB est une goutte d’eau à côté des effets de l’austérité". Celle-ci pourrait, selon lui, impacter le PIB français de 1,8 point.

>> A lire aussi - Austérité: François Hollande est-il allé trop loin?

Y.D.