BFM Business

Quand la neige fait gagner de l’argent

En termes de business, la neige n'est pas préjudiciable pour tout le monde...

En termes de business, la neige n'est pas préjudiciable pour tout le monde... - -

Transports, chantiers : les secteurs qui pâtissent de la météo glaciale de ce 11 mars sont facilement identifiables. Mais d'autres savent, eux, en retirer des bénéfices.

Le froid et la neige sont revenus sur une partie de la France ce mardi 12 mars. Une trentaine de départements sont en alerte, des trains sont bloqués, des aéroports perturbés, des routes coupées. En France, la météo a un impact sur près de 70% des secteurs. Les conséquences économiques de ce temps glacial commencent à être calculées.

Dans l’Hexagone, deux entreprises sur trois sont sensibles à la météo. Spontanément, on a plutôt tendance à penser à celles qui en souffrent, comme les entreprises de BTP ou les transports. Mais il y a aussi celles qui en profitent.

Les ventes de soupe bondissent de 40%

Dans l'alimentaire par exemple, quand la consommation d'électricité augmente d'un peu plus de 10%, les ventes de soupe, elles, bondissent de près 40%. Plus de 400.000 litres de soupes sont ainsi vendus en une semaine de grand froid.

Autre exemple : avec le froid, on sort les pulls. Du coup, les ventes de lessive spécial laine augmentent en moyenne de 7%.

Autre option : rester devant sa télévision. Ces jours-là, le nombre de téléspectateurs, en journée, est en hausse de 10 à 15%.

Reste qu'au final, ce n'est pas un jeu à somme nulle. A en croire un analyste, une grosse journée de neige coûte environ 400 millions d'euros à l'économie française.

Caroline Morisseau