BFM Business

Prime Day : « on est sur les traces d’un record » dit le patron d’Amazon France

Frédéric Duval était invité de 12H, L’Heure H, sur BFM Business ce mardi. L’occasion pour lui de revenir sur cette double journée de promotions qui génèrent des ventes très importantes pour le groupe.

Invité de 12H, L’Heure H, sur BFM Business ce mardi, Frédéric Duval, le patron d’Amazon France, a abordé le « Prime Day », ces journées de promotions mondiales réservées aux membres premium du géant américain, qui ont lieu jusqu’à ce soir minuit. Pour 49 euros par ans, les clients Prime bénéficient en plus toute l’année d’une livraison gratuite en 24 heures sur les produits éligibles, d’un service de streaming vidéo et musique, d’un accès au cloud pour le stockage de photos, ainsi que de nombreux autres avantages.

Bien qu’Amazon ne communique pas de chiffres officiels sur les revenus de cette opération, les analystes estiment que l’édition 2018 avait généré plus de 4,2 milliards de dollars de chiffre d’affaires. Frédéric Duval s’est, lui, montré encore plus optimiste pour cette année : « nous sommes sur les traces d’un record » a-t-il ainsi assuré.

>> BFM Pratique : Retrouvez les meilleures offres de l'Amazon Prime Day 2019

Frédéric Duval s’est aussi félicité du succès grandissant des ventes via les appareils connectés : plus d’un million d’articles auraient déjà été vendus dans le monde grâce à Alexa, l’enceinte développée par Amazon, au cours des Prime Day.

Enfin, il a évoqué les mouvements sociaux qui ont eu lieu dans plusieurs entrepôts du groupe un peu partout dans le monde, notamment aux Etats-Unis, en Allemagne et en Espagne. En France, sur les 2.500 salariés du site de Lauwin-Planque, dans le nord, seule une douzaine de personnes était mobilisée. « En même temps que cette opération se déroulait, nous avons fait un live depuis ce même site pour montrer que les opérations fonctionnaient très bien » a précisé Frédéric Duval.

Amazon a investi plus de 2 milliards d’euros en France depuis 2010 et prévoit en 2019 la création de 1.800 emplois supplémentaires en CDI dans ses centres de distribution, ce qui portera ses effectifs totaux dans le pays à 9.300.