BFM Business

Primark transforme son magasin de Créteil en hypermarché de la mode

En moins de trois ans de présence en France, l'enseigne irlandaise Primark a réussi à troquer son statut d'outsider pour devenir un véritable phénomène.

À Créteil (Val-de-Marne), le succès de Primark est tel que l'enseigne irlandaise a dû employer les grands moyens. Au terme de plusieurs mois de travaux, la marque vient d'ajouter deux étages à son magasin, doublant ainsi sa surface de vente qui passe désormais à 9.000 mètres carrés. Intégré au centre commercial Créteil-Soleil, ce magasin Primark, qui sera inauguré mardi 6 septembre, est désormais le plus grand de France. 

À l'intérieur, l'ambiance frise celle d'un véritable supermarché, même si les allées ont été élargies et les rayons mieux agencés. 111 cabines d'essayage sont désormais disponibles. 90 caisses enregistrent les transactions et 4 espaces de repos ont été aménagés pour les clients qui peuvent y recharger leurs portables. 

Avec cet agrandissement, Primark va pouvoir proposer l'ensemble de ses collections mode (homme, femme et enfant), maison et accessoires. Les clients pourront par exemple choisir jusqu'à 10 coloris différents pour une seule et même chemise. 

Un agrandissement indispensable

"La rénovation était nécessaire" affirme Christine Loizy, directrice France de la marque. Le magasin de Créteil "attire des clients en provenance de toute la région parisienne. Il fallait les accueillir dignement" poursuit-elle. Ce succès fulgurant, Primark ne l'avait pourtant pas vu venir. L'enseigne n'a ouvert dans le Val-de-Marne qu'au printemps 2014. "Si nous avions su, nous aurions pu anticiper" reconnaît Christine Loizy. 

Depuis son arrivée en France, l'enseigne multiplie les ouvertures de points de vente. À présent, elle dispose dans l'Hexagone de huit magasins. Trois autres sont en construction, dont deux en Ile-de-France, intégrés là encore à des centres commerciaux. Ils ouvriront prochainement à Évry 2 (Essonne) et Val d'Europe (Seine-et-Marne).

Plusieurs autres projets sont en cours. Notamment en province. À Toulouse, Primark vient par exemple de racheter l'immeuble qui appartenait aux Galeries Lafayette. Mais "il n'y a pas de stratégie de déploiement. Tout dépend des emplacements et des opportunités qui se présentent" explique Christine Loizy. 

Des prix toujours plus bas 

La recette du succès de Primark est simple. Il s'agit du fruit d'une alchimie entre des articles tendance constamment renouvelés et des prix parmi les plus bas du marché. Pour garantir ces prix très bon marché, les équipes de Primark n'hésitent pas à faire le tour des magasins de leurs concurrents et à pratiquer des promotions s'ils constatent des prix équivalents sur des produits similaires. 

"Chez nous, explique la directrice générale, vous n'êtes pas frustré. Vous n'avez pas à choisir entre un pantalon ou un petit haut. Nos clients sont comme des enfants dans un magasin de jouets". Une certaine excitation qui participe visiblement au succès de l'enseigne. D'après le panel GfK, les consommateurs repartent de chez Primark avec, en moyenne, 5 articles dans leur panier. 

La locomotive Primark

Pour les centres commerciaux qui accueillent l'enseigne, Primark est une véritable locomotive. "Nous participons au développement du trafic des centres commerciaux" reconnaît la directrice France de la marque qui estime "avoir le même statut qu'un Carrefour". L'enseigne irlandaise, satisfaite de ses débuts en France, est aussi créatrice d'emplois. Le magasin de Créteil emploie ainsi 700 salariés, souvent des locaux pas toujours diplômés. 

Déjà n°1 en part de marché volume en Angleterre, Irlande, Portugal et Espagne, Primark espère bien le devenir également dans l’Hexagone.

Hélène Cornet édité par A.M.