BFM Business

Pourquoi vous risquez de payer votre baguette plus cher dans les prochains jours

Une hausse de 5 à 10 centimes est à prévoir dans les prochaines semaines. Certains boulangers répercutent la flambée des prix de l’énergie,les hausses des cours du blé et des matières premières.

“C’est du jamais vu”. Le président de la Confédération Nationale de la Boulangerie Pâtisserie Française (CNBPF) n’a pas souvenir d’une année si compliquée pour les boulangers. Certains artisans ont déjà commencé à augmenter le prix de la baguette : en Sarthe, le pain coûte environ 5 centimes de plus dans certaines boutiques rapporte France Bleu.

Augmentation du prix du blé et des matières premières

En un an, le prix du blé a progressé de 30%. Là encore, c’est une année exceptionnelle pour les boulangers. Conséquence, le coût de la farine s’est envolé. C’est le poste de dépense numéro un pour les artisans. Autre poste de dépense: les emballages papier qui sont quasiment en rupture de stock et coûtent plus cher que l'année dernière.

Explosion du prix de l’énergie

Comme les particuliers, les boulangers font face à une flambée du prix de l’énergie. Gaz et l'électricité coûtent davantage. Un vrai problème pour une profession obligée d’utiliser un four, qui tourne parfois toute la journée, très énergivore.

“Les artisans viennent de découvrir leurs factures d’énergie du mois de septembre. La hausse est importante, au bout de quelques factures, beaucoup d’entre eux vont finir par répercuter cette augmentation sur les consommateurs”, affirme Dominique Anract, président de la CNBPF à BFM Business.

De quoi voir le prix de nos baguettes augmenter d’ici quelques semaines. Chaque commerce est libre de fixer le prix du pain. En moyenne, une baguette coûte 89 centimes en France. Les hausses, modérées jusque là, n’ont pas permis aux boulangers d’augmenter leur marge substantiellement. “En 20 ans, la baguette a pris 23 centimes seulement. On est bien loin de l’augmentation du coût de la vie”, d’après Dominique Anract.

D’autant que certains commerces pâtissent toujours de la crise sanitaire. Les boulangeries situées près des lieux touristiques et des grandes entreprises n’ont pas retrouvé leur chiffre d’affaires de 2019.

Une hausse jugée irréversible par les boulangers. “Difficile de revenir en arrière, même en cas de baisse des prix du blé”, pour la Confédération nationale de la Boulangerie Pâtisserie Française. “Les salaires ont augmenté, cette hausse du prix du pain permettra à peine de compenser”. Avec cette augmentation, le prix moyen de la baguette pourrait donc atteindre le cap d’un euro d’ici la fin de l’année 2021.

Sofiane Aklouf