BFM Business

Pourquoi Sanofi a recruté Xavier Darcos

Depuis juin 2013, Xavier Darcos est membre de l'Académie française.

Depuis juin 2013, Xavier Darcos est membre de l'Académie française. - Joël Saget-AFP

L'ancien ministre préside la fondation Espoir de Sanofi. Sa mission: valoriser l'action du laboratoire en matière de solidarité internationale. Un poste a priori non rémunéré.

Loin de rester inactif, Xavier Darcos entre, à 69 ans, pour la première fois en entreprise. L'ex-ministre et haut fonctionnaire préside la fondation d'entreprise Sanofi Espoir. Il succède à Jean-François Dehecq, président d'honneur de Sanofi, dont le mandat est arrivé à échéance. Créée en 2010, cette fondation coordonnait, fin 2014, 58 programmes d'aide au développement répartis dans 41 pays.

À la tête de la fondation, Xavier Darcos se mettra au service de l'image du laboratoire français avec pour objectif de promouvoir son engagement en matière de solidarité internationale. Les actions ont trait à la lutte contre les cancers des enfants et la mortalité maternelle et néonatale dans les pays en voie de développement,

Son poste ne sera, a priori, pas rémunéré, selon Le Parisien, ce qui n'exclut pas que l'ex-ministre puisse bénéficier de certains avantages matériels (voiture de service) afférents à sa fonction.

Un ministre qui a peu d'accointances avec l'univers de la santé

Néanmoins, son entrée chez Sanofi peut poser question. L'ex-ministre n'a jamais approché de près ou de loin l'univers de la santé ou l'industrie pharmaceutique, ni au titre de sa formation (littéraire), de sa carrière à l'éducation nationale ou de ses différents portefeuilles ministériels occupés.

En revanche, Xavier Darcos met en avant son réseau de relations internationales pour justifier son recrutement. "Je mettrai à profit mon expérience d'ambassadeur pour faire valoir les actions de la Fondation en matière de solidarité internationale" explique-t-il.

À l'évidence, son carnet d'adresses à l'étranger a intéressé au plus haut point Sanofi. Ne fut-il ambassadeur, représentant la France auprès de l'OCDE de 2005 à 2007?

Également homme de lettres et académicien depuis 2013, il était, depuis février 2015, ambassadeur pour le rayonnement de la langue française à l'étranger. 

Frédéric Bergé