BFM Business

Pourquoi les Français achètent encore plus de produits bio avec le confinement

-

- - Pexels

En pleine crise du coronavirus, les consommateurs privilégient les produits plus sains et font leurs courses dans des magasins de centre-ville où les produits bio sont plus présents qu'en hypermarchés.

Le bio bat des records en France. Avec le confinement, on aurait pu penser que les Français privilégieraient les produits conventionnels moins chers et se recentreraient sur des biens de première nécessité. Ce n'est pas le cas, au contraire.

Depuis le début de la séquence Covid-19, les produits bio sont non seulement en très forte croissance mais en plus l’écart avec les produits conventionnels se creuse, comme on le constate sur le graphique ci-dessous.

Bio
Bio © Nielsen

A cette croissance en grandes surfaces, s’ajoute le développement des achats en magasins bio spécialisés (Biocoop, Naturalia, La Vie Claire, Bio C’ Bon, Naturéo...) qui connaissent également une forte croissance en cette période de confinement. “La valeur du panier moyen y a augmenté de 48%, passant d’environ 40 euros à 59 euros depuis la mi-mars”, assure Alexandre Fantuz, le directeur marketing de Biotopia, société spécialisée dans les marchés bio.

Bio
Bio © Nielsen

Et si la croissance concerne tous les circuits de distribution, c'est surtout dans les supermarché et les magasins de proximité que l'écart avec le conventionnel est le plus fort. Ainsi dans les petites surfaces de centre-ville, le bio croît de 73% contre 40% pour les autres produits.

Comment expliquer un tel engouement même sur les produits de base comme le riz, les pâtes, les oeufs ou la farine? D'abord il semblerait que l'épidémie ait renforcé la volonté des consommateurs de consommer mieux. "Les produits bio, perçus comme plus naturels que les autres, restent recherchés par les consommateurs, surtout dans une période de doute, où les produits vus comme globalisés sont sous le feu des critiques", explique Antoine Lecoq, consultant analytique chez Nielsen.

Le choix du magasin influence les achats

Ensuite, les produits sont plus disponibles en magasins. "Le bio est un peu moins "rupturiste" que le conventionnel, ce qui signifie que quand les rayons sont vides, il y a plus de chances de pouvoir encore trouver des produits bio en rayon", précise Antoine Lecoq.

Dernière explication: les circuits de distribution privilégiés durant le confinement. Les Français font principalement leurs courses dans les magasins de proximité et sur internet. Or il s'agit de circuits où le poids du bio est déjà plus important. En se détournant des hypermarchés pour ces magasins, les consommateurs ont accès à une offre bio plus importante et ils ont tendance à en acheter davantage.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco