BFM Business

Pourquoi Ferrero Rocher, Kinder Surprise et Mon Chéri disparaissent des rayons l'été

-

- - SERGEI GAPON - AFP

Chaque année au mois d’octobre, trois confiseries à base de chocolat: les Ferrero Rocher, Kinder Surprise et les Mon Chéri, font leur retour dans les linéaires des magasins. Voici pourquoi vous ne trouvez pas ces chocolats l’été.

Le 10 octobre dernier, le groupe italien qui fabrique le Nutella lançait une campagne de publicité intitulée "Revoilà". Objectif: annoncer le retour des bouchées au chocolat Ferrero Rocher dans les hyper et les supermarchés. Peut-être n’y aviez-vous pas prêté attention, mais de mi-juin à fin septembre, impossible de trouver ces chocolats fourrés de crème noisette dans le commerce. Et il en va de même, depuis au moins cinq ans, pour les oeufs Kinder surprise et les Mon Chéri, fabriqués par le même industriel.

Serait-ce parce que dans le calendrier estival, on ne trouve aucune fête où la tradition veut qu'on s'offre du chocolat? Pas du tout, répond-on chez Ferrero. Il s’agit en réalité de garantir la qualité des produits. En effet, l’été, la chaleur peut altérer la saveur et l’odeur des produits au cours du transport et du stockage de ces produits alimentaires très sensibles aux températures extrêmes.

"Nous voulons garantir le bon maintien du chocolat et la croustillance de la gaufrette. Nous ne pouvons garantir des expériences de dégustation optimales l’été, donc nous préférons arrêter de vendre les produits pendant cette période", souligne le géant italien. A ce titre, Ferrero recommande de conserver et transporter ses Rochers à une température n’excédant pas les 18°C.

Concrètement, l'industriel italien envoie des camions chez les distributeurs pour récupérer les chocolats qui restent en rayon à la mi-juin. "Ceux dont la date de péremption est dépassée sont détruits, les autres sont donnés à des associations", détaille la porte-parole de Ferrero.

"Il peut donc arriver parfois que certains magasins passent entre les mailles du filet des commerciaux de Ferrero, mais on fait notre maximum", ajoute-t-elle. En tout cas en Europe, où le groupe opère directement avec les distributeurs. Sur d’autres marchés, comme la Tunisie où la température est encore plus élevée en été, l’Italien passe par des intermédiaires qui ne respectent pas forcément cette pause estivale, souligne le site MangeonsBien.fr.

Ferrero serait le seul industriel du chocolat à observer cette trêve estivale. Interrogés, ses concurrents ne nous ont pas répondu quant à la façon dont ils gérent les chaleurs estivales. L'Italien, lui, retire ses produits les plus fragiles des rayons l'été depuis au moins cinq ans, mais "c'est la première fois qu'on communique sur le retour des chocolats Ferrero", souligne sa porte-parole. Une riche idée puisque, depuis la diffusion de la vidéo "Revoilà", les intentions d’achats des consommateurs européens pour les Ferrero Rocher ont augmenté de trois points selon Brandindex.

Nina Godart