BFM Business

Pour Greenpeace, il n'y a que 5 fournisseurs d'électricité "100% verte"

Le guide de l’électricité verte de Greenpeace classe les fournisseurs d’électricité selon leur politique en matière de développement des énergies renouvelables.

Le guide de l’électricité verte de Greenpeace classe les fournisseurs d’électricité selon leur politique en matière de développement des énergies renouvelables. - Georges Gobet-AFP

Dans son édition 2020 du guide de "l’électricité verte", l'ONG distingue 5 fournisseurs alternatifs (peu connus) proposant une offre provenant à 100% d'énergies renouvelables. A contrario, Total, EDF, ENI et Iberdrola figurent parmi les moins vertueux à l'aune de ce critère.

Les fournisseurs d'électricité provenant à 100% des énergies renouvelables ne sont pas légion sur le marché français et sont méconnus pour la plupart. C'est ce qui ressort de l'édition 2020 (basée sur des données de 2018 et 2019) du "guide de l'électricité verte", publié par Greenpeace France.

En tête des plus vertueux, sur les 24 fournisseurs étudiés, figurent cinq offreurs alternatifs s'approvisionnant à 100% en énergies renouvelables (solaire, éolien, hydraulique) : Enercoop, Planète Oui, Urban Solar, Ilek, Plum Energie. Ils n'étaient que trois en 2017.

Enercoop et Planète Oui, premiers fournisseurs ex-aecquo

Les deux premiers ex-aequo sont la coopérative Enercoop, dotée de sa propre production d’électricité renouvelable et qui a presque doublé sa capacité de production en deux ans et Planéte Oui, producteur d'électricité solaire photovoltaïque. Dans les catégories des fournisseurs qui, selon l'ONG, s'améliorent, figurent aussi des fournisseurs alternatifs peu connus : Mint Energie (75% d'électricité d'origine renouvelable), ekWateur (50% d'origine renouvelable issu de petits producteurs d'énergie hydraulique) et Sélia (+ 25% de production d'énergie renouvelable en deux ans).

L'ONG se félicite aussi que 16 des 24 fournisseurs recensés dans le guide "déclarent des investissements dans les énergies renouvelables entre 2020 et 2023 (contre 10 des 19 fournisseurs évalués l’année dernière)".

EDF investit 5 fois plus dans le nucléaire que dans le renouvelable

A contrario, les mauvais élèves du classement sont des fournisseurs d'électricité appartenant à de grands groupes producteurs d'énergie, "qui restent empêtrés dans des énergies du passé" selon Greenpeace.

"En investissant encore beaucoup trop dans les énergies non-renouvelables, les acteurs historiques comme EDF, Total Direct Energie, Iberdrola, Eni, Vattenfall et Engie continuent de freiner la transition énergétique en Europe" dénonce Greenpeace France, qui range ces fournisseurs dans la catégorie des "vraiment mauvais".
Selon l'ONG, Total Direct Energie (25% de moyens de production d'énergies renouvelables) et Eni (moins de 1% de renouvelables) se voient reprocher "de rester résolument tournés vers l’exploitation et l’exploration de nouveaux gisements pétroliers et gaziers" tandis qu'EDF "continue d’investir 5 fois plus dans le nucléaire que dans le développement des énergies renouvelables".

En revanche le groupe espagnol Iberdrola, dont les deux tiers des capacités de production en Europe sont pourtant renouvelables, est desservi par son réinvestissement dans ses centrales nucléaires vétustes en Espagne.

Frédéric Bergé