BFM Business

Plutôt que de les détruire, Amazon va donner les invendus

Le e-commerçant vient d'annoncer le lancement de son programme "FBA", qui consiste à donner les marchandises invendues à des organisations caritatives.

Le e-commerçant vient d'annoncer le lancement de son programme "FBA", qui consiste à donner les marchandises invendues à des organisations caritatives. - Philippe Huguen- AFP

Le géant du e-commerce va lancer le 1er septembre un programme s'adressant aux vendeurs tiers qui stockent leurs marchandises dans ses entrepôts aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Sauf opposition de leur part, les invendus seront donnés à un programme de charité.

Les images diffusées en début d'année par le magazine Capital sur M6 avaient choqué. On y voyait des tonnes de produits neufs, provenant des entrepôts d'Amazon dans le Loiret, mis à la benne en vue d'être détruits. Il s'agissait des marchandises invendues ou retournées par les clients appartenant à des vendeurs de la market-place, stockés par le géant du e-commerce.

Amazon va mettre fin à cette pratique, pour le moment aux Etats-Unis et au Royaume-Uni. Le e-commerçant vient d'annoncer le lancement de son programme "FBA", selon des informations de CNBC repérées par le Parisien. Il consiste à donner les marchandises invendues à des organisations caritatives. Ce sera l'option par défaut appliquée par Amazon à compter du 1er septembre quand les vendeurs tiers voudront se débarrasser de leur stock.

Des associations caritatives chargées de la redistribution

S'ils ne souhaitent pas participer à ce programme, ils devront donc le faire savoir à Amazon. Mais selon des témoignages de vendeurs recueillis par CNBC, ce programme de don serait financièrement intéressant. Actuellement, Amazon facture 50 centimes de dollars la restitution d'un invendu et 15 centimes sa destruction, d'où ce choix souvent adopté par les vendeurs.

Les marchandises invendues seront données sur le territoire américain au réseau Good 360, qui les redistribuera à des associations caritatives. Au Royaume-Uni, les bénéficiaires seront des organisations caritatives telles que Newlife, Salvation Army et Barnado's. Amazon précise dans un communiqué qu'il se chargera de la logistique pour simplifier le processus de donation.

Selon le magazine Capital, ce sont plus de 3 millions de produits qui ont ainsi été détruits par Amazon en France au cours de l'année. Les Etats-Unis étant le plus gros marché d'Amazon, le nombre d'objets détruits serait donc bien supérieur. Pour apaiser les esprits, Amazon précise toutefois que la majorité des produits qui lui reste sur les bras sont revendus à des liquidateurs ou déjà donnés à des associations quand leur état le permet.

C.C.