BFM Business

Playmobil fait scandale en mettant ses figurines féminines au régime

Selon Playmobil, ses personnages féminins doivent passer "l'épreuve du maillot".

Selon Playmobil, ses personnages féminins doivent passer "l'épreuve du maillot". - Capture Facebook

"La dernière campagne Playmobil ne passe pas. En mettant en scène deux personnages féminins pensant à faire un régime, la marque crée la polémique."

Les personnages féminins Playmobil sont aussi victimes du sexisme ordinaire. Dans une campagne promotionnelle publiée sur les réseaux sociaux de la filiale française de la marque, Playmobil met en scène deux personnages féminins en train de manger, mais pas seulement.

"L'épreuve du maillot"

L'une, sur la droite de l'image, mange joyeusement trois coupes de glace, pendant que l'autre sur la gauche se régale de quelques fruits. Au-dessus de sa tête apparaît en pensée son rêve secret: être belle en maillot de bain, quelques semaines avant le début de l'été.

Publiée sur les comptes Facebook et Instagram de la marque, l'image est accompagnée de ce message: "Épreuve du maillot de bain dans quelques semaines... C'est l'heure de manger équilibré". Immédiatement, les internautes ont réagi en interpellant le community manager de la marque, auteur du message.

Sexisme ordinaire

Sur les pages Facebook et Instagram de Playmobil, mais aussi sur Twitter, les internautes se sont mobilisés pour demander à la marque de retirer ces messages.

"Voilà que même les jouets se mettent au régime. Et après on s'étonne de l'augmentation des troubles alimentaires chez les petites filles" s'agace une internaute.

Sur son compte Facebook, la marque a présenté ses excuses tout en laissant pour l'instant en ligne la publication mise en cause.

"Chers fans Nous regrettons la façon dont notre post "Manger équilibré" a pu être interprété. Nous sommes désolés que certains aient pu y voir un propos sexiste ou moralisateur, qui serait en effet inapproprié de la part d'une marque de jouets. Soyez assurés que nous prenons très au sérieux chacune de vos remarques et que nous serons encore plus attentifs à l'avenir à ne heurter aucune sensibilité" écrit la marque.

Ce n'est pas la première fois que Playmobil crée le scandale avec ses figurines. En octobre 2015, la marque avait été vivement critiquée pour avoir commercialisé une figurine censée représenter un esclave. Noir de peau, le personnage s'accompagnait d'un collier d'esclave que les enfants devaient monter eux-mêmes.

Paul Aveline