BFM Business

Piraté, le compte Twitter de McDonald’s s’en prend à Trump

McDonald's se fait pirater son compte Twitter

McDonald's se fait pirater son compte Twitter - Karen BLEIER / AFP

L'entreprise américaine a annoncé s'être fait pirater son compte Twitter après avoir vertement critiqué le président des États-Unis.

On aurait pu croire à l’émergence de nouvelles tensions entre Donald Trump et une grande entreprise américaine. Il n’en fut rien. Ce jeudi matin, un message virulent à l’encontre de l’ancien magnat de l’immobilier a été déposé sur le compte Twitter de McDonald’s Corporate, suscitant de nombreuses réactions sur la toile.

"Donald Trump, vous êtes la caricature répugnante d'un président et nous aimerions que Barack Obama revienne. Vous avez aussi de petites mains.”, a écrit McDonald’s sur le réseau social avant de supprimer le tweet au bout d’une quinzaine de minutes.

Le message de McDonald's à Donald Trump
Le message de McDonald's à Donald Trump © Capture d'écran/Twitter

Un laps de temps tout de même suffisant pour laisser se propager les nombreuses théories qui auraient pu expliquer l’incident. Certains internautes ont notamment pointé du doigt le chef de la communication du spécialiste du fast-food, Robert Gibbs, ancien porte-parole de Barack Obama.

Mais c’est finalement McDonald’s qui est venu clore la polémique à travers un nouveau message en 140 caractères, alors que Donald Trump, contrairement à son habitude, n'avait toujours pas apporté de réponse.

"Twitter nous a averti que notre compte a été piraté. Nous avons supprimé le tweet, sécuriser notre compte et nous allons maintenant enquêter la-dessus", a expliqué la société américaine.

Il faut dire que McDonald’s n’avait aucun intérêt à diffuser ce genre de message. Comme l’explique le Guardian, l’entreprise semble entretenir de bonnes relations avec le président des États-Unis, connu pour aimer l’enseigne de fast-food. Il avait notamment célébré sa victoire à la primaire républicaine en dégustant frites et hamburgers McDonald's dans son jet privé en mai 2016..

P.L.