BFM Business

Picard crée un distributeur automatique pour vendre ses plats surgelés dans les entreprises

Le distributeur a une capacité de 150 produits, répartis en 17 références, salées et sucrées.

Le distributeur a une capacité de 150 produits, répartis en 17 références, salées et sucrées. - Picard

Le spécialiste du surgelé propose aux entreprises un distributeur contenant 17 références de produits permettant ainsi aux salariés d'acheter leur déjeuner à réchauffer. Un système de surveillance permet de vérifier que la chaîne du froid est maintenue et de gérer l'approvisionnement.

Picard sauve régulièrement les dîners des Français en panne d'idées ou trop fainéants pour se mettre aux fourneaux. Le spécialiste des surgelés s'est aussi lancé depuis quatre ans dans des formules déjeuners que les salariés viennent acheter en magasin. Désormais il se déplace sur leur lieu de travail grâce à un distributeur. Le SnackBar contient tous les produits pour acheter un repas, de l'entrée au dessert.

La première machine vient d'être installée au sein de l'entreprise informatique Antemeta, située à Guyancourt (Yvelines). Il suffit d'avoir une pièce avec une prise électrique pour alimenter le distributeur et un micro-ondes à proximité pour réchauffer les plats. Une solution pratique pour les entreprises qui ne possèdent pas de cantine, qui sont situées loin des rues commerçantes ou encore qui souhaitent offrir à leur salariés la possibilité de se restaurer, même en horaires décalés. Mais Picard souhaite aussi proposer ce concept aux espaces de coworking, aux hôpitaux et aux établissements d'enseignements supérieurs.

Une maintenance à distance

Le distributeur peut stocker 150 plats, répartis en 17 références, salées et sucrées qui sont renouvelées chaque mois. L'offre est conçue pour répondre aux amateurs de plats du terroir, de spécialités exotiques mais aussi aux végétariens. Le premier prix démarre à 2,95 euros et le plat le plus cher est à 5,95 euros. Il faut compter un peu moins de 9 euros pour une formule plat dessert. Les prix sont donc légèrement supérieurs à ceux pratiqués en magasins.

Sur la face avant du Snackbar, un grand écran tactile permet au consommateur de faire son choix, tout en prenant connaissance de la composition et des informations nutritionnelles de chaque produit. Les couverts peuvent même être proposés dans le distributeur, si l'entreprise le souhaite. Une fois le menu sélectionné, le paiement peut se faire par carte bancaire (avec ou sans contact), avec une carte titres restaurants ou encore par les applications de paiement sur smartphone.

L'entreprise qui choisit d'offrir ce service à ses employés n'a rien à gérer. Elle doit juste verser une redevance pour la mise à disposition du distributeur. Le Snackbar est équipé d'un système de surveillance à distance. Il garantit que la chaîne du froid est bien respectée, et prévient les services de maintenance quand des articles sont en rupture de stock ou en cas de défaillance de la machine. C'est un technicien Picard qui s'occupe de toutes ces opérations.

Coralie Cathelinais