BFM Business

Philadelphia, la nouvelle marque porteuse pour Mondelez International

La marque de fromage à tartiner Philadelphia part à la conquête de la France.

La marque de fromage à tartiner Philadelphia part à la conquête de la France. - -

Arnaud Montebourg est en visite dans l'usine de Mondelez International, située à Cestas, en Gironde. Si le site est spécialisé dans la biscuiterie, pour le groupe, le nouveau secteur en pleine croissance est…le fromage à tartiner.

Arnaud Montebourg est en déplacement, ce lundi 10 juin, à Cestas en Gironde, sur le thème de l'attractivité de la France. Le ministre du Redressement productif visitera, dans l’après-midi, l'usine de Mondelez International, anciennement Kraft Foods.

L’usine a été rachetée en 2007 par Kraft Foods, et produit essentiellement des biscuits sous la marque LU. Arnaud Montebourg doit y rencontrer Bruno Luisetti, président de Mondelez France.

Mondelez International emploie 110.000 personnes à travers le monde, et commercialise 165 marques de produits alimentaires. Parmi les plus connues: Milka, Lu, Carte Noire ou encore Philadelphia. En deux ans, le fromage à tartiner américain a réussi à se faire une place dans l'Hexagone.

8% de parts de marché

Philadelphia est passée d’une marque centenaire à une marque "milliardaire". Elle réalise, à elle seule, deux milliards de dollars de chiffre d'affaires, soit plus de 1,5 milliard d’euros. Mondelez International compte beaucoup sur l’Hexagone comme levier stratégique de croissance. Quatre millions de foyers français ont déjà été conquis par ce fromage venu des Etats-Unis.

En deux ans seulement, Philadephia a réussi à s'imposer au rayon fromage à tartiner, derrière St Môret, Boursin ou Tartare. La marque a raflé 8% de parts de marché et réalise dix millions d'euros de chiffre d'affaires. Et ce n'est qu'un début, le groupe se donne trois ans pour challenger le leader.

Ce qui plait aux consommateurs, c'est sa nouveauté, son côté pratique, à la fois tartinable et cuisinable. La recette a été revue spécialement pour le marché français.

A LIRE AUSSI:

>> Montebourg veut des rayons "made in France" dans les supermarchés

>> Qui sont les leaders de la grande consommation?

Hélène Cornet