BFM Business

Pepsi renonce à l'aspartame

Cette nouvelle version du Diet Pepsi est pour l'instant réservée aux Etats-Unis

Cette nouvelle version du Diet Pepsi est pour l'instant réservée aux Etats-Unis - PepsiCo

Marchant sur les traces de son rival Coca Cola, Pepsi renonce à l'aspartame pour la version allégée de sa boisson phare.

Le groupe agroalimentaire américain PepsiCo a annoncé vendredi 24 avril abandonner l'utilisation de l'aspartame dans la production de ses boissons sans sucre et sans calorie.

L'ancien édulcorant star sera remplacé notamment par la sucralose, commercialisée en France sous le nom Canderel. Cette décision concerne sa boisson Pepsi Light (Diet Pepsi aux Etats-Unis) et ne s'applique pour l'instant qu'aux Etats-Unis, son premier marché, a-t-il précisé dans un communiqué.

"Les consommateurs de boissons sans sucre aux Etats-Unis nous ont fait savoir qu'ils voulaient du Pepsi Light sans aspartame et nous allons leur en proposer", a expliqué Seth Kaufman, un des responsables de la division Boissons de la marque en Amérique du nord (Etats-Unis, Mexique et Canada).

Craintes sur l'aspartame

Cette décision intervient dans un contexte difficile pour PepsiCo et Coca-Cola dont les ventes de sodas patinent, en raison des craintes des consommateurs sur les risques qu'ils présentent pour la santé. L'aspartame est particulièrement au centre de controverses. Certaines études l'accusent par exemple d'être cancérigène, ce que rejette Coca-Cola.

Les consommateurs eux préfèrent en consommer moins: les ventes des boissons vedettes sans sucre fabriquées avec de l'aspartame (Coca Light et Pepsi Light) ne cessent de chuter. Elles ont baissé de près de 7% l'an dernier. "Nous reconnaissons que les goûts des consommateurs sont en train de changer", a déclaré vendredi M. Kaufman.

Les deux géants de boissons se sont également tournés vers des édulcorants de source naturelle comme la stevia, une plante à forte capacité édulcorante mais au goût de réglisse. Coca Cola vient de lancer en France le Coca life à base de stevia.

J. H. avec AFP