BFM Business

Le Coca-Cola "life" lancé en France en janvier 2015

Coca-Cola va procéder au quatrième lancement de son histoire.

Coca-Cola va procéder au quatrième lancement de son histoire. - Remy Gabalda - AFP

Après le Royaume-Uni et la Suède, le géant du soda va lancer en France une nouvelle version allégée de sa boisson emblématique. Celle-ci sera composée en partie de stévia, un édulcorant naturel réduisant l'apport en calories.

Après le "classique", le "light", et le "zero", voici maintenant le Coca-Cola "life". Le géant du soda va en effet lancer en France une nouvelle version de sa boisson emblématique, en janvier 2015. Celle-ci sera en partie sucrée à la stévia, un édulcorant naturel qui réduit de près d'un tiers l'apport en calories, a annoncé le groupe mardi 7 octobre à Paris.

Après le Royaume-Uni et la Suède le mois dernier, la France sera ainsi le troisième pays européen à découvrir le dernier-né du géant d'Atlanta qui, depuis sa version classique en 1886, procède ainsi au quatrième lancement de son histoire. 

Une étiquette...verte

Coca-Cola "life" - à étiquette verte - compte 89 calories pour une canette de 33 cl contre 139 cal pour la version originale, et aucune pour les versions Coca Cola Light et Zero, a précisé la marque. C'est donc la troisième offre allégée de la marque, les deux autres étant sucrées à l'aspartame, un édulcorant de synthèse.

La stévia, tirée de la plante éponyme (stevia rebaudiana), ne peut être utilisée seule dans cette recette et doit être mélangée à du sucre "en raison de sa note de réglisse" qui dénaturerait la formule originale.

L'Argentine, marché "test" pour Coca-Cola

Le lancement de Coca-Cola "life" a eu lieu en Argentine en 2013, un "marché test" pour les boissons sucrées, mais depuis la version a été "corrigée", selon Coca-Cola France.

Ce lancement, après la version Light en 1988 et Zéro en 2007 "suscite de grandes attentes au plan stratégique", indique la marque. "Nous voulons en faire le moteur de la croissance du marché des boissons sans alcool en 2015", affiche-t-elle.

Elle refuse cependant de préciser "pour des raisons de concurrence" les volumes qui seront mis sur le marché au mois de janvier et l'objectif de parts de marché visé.

Y.D. avec AFP