BFM Business

PepsiCo débourse 4 milliards de dollars pour s'offrir les boissons énergisantes Rockstar

La vente de boissons énergisantes, comme le Redbull, pourrait être interdite aux mineurs en Angleterre. (image d'illustration)

La vente de boissons énergisantes, comme le Redbull, pourrait être interdite aux mineurs en Angleterre. (image d'illustration) - Alexander Klein - AFP

Le groupe américain entend ainsi affronter l'autrichien Red Bull qui domine ce marché et se démarquer de son éternel concurrent Coca-Cola.

PepsiCo veut s'imposer dans le très juteux marché des boissons énergisantes. Le géant américain qui produit la célèbre boisson au cola annonce le rachat de son compatriote Rock Star pour la bagatelle de 3,8 milliards de dollars.

La société fondée en 2001 et basée à las Vegas, produit des boissons prisées par les sportifs de haut de niveau et les stars. Ces boissons, disponibles en une trentaine de variétés, sont particulièrement consommées par les fans de sports extrêmes. Il est le numéro 3 mondial de ce segment de marché.

Nouveau relais de croissance

Avec cette acquisition, PepsiCo entend affronter le leader de ce marché (avec 52%), l'autrichien Red Bull mais aussi se démarquer de son rival historique Coca-Cola pour dominer l'industrie des boissons non-alcoolisées.

"Au fil du temps, nous pensons prendre une part de marché significative de ce segment en forte croissance et très rentable, et créer de nouveaux partenariats dans le domaine des boissons énergétiques", a expliqué dans un communiqué le PDG de PepsiCo, Ramon Laguarta. 

Rappelons que Coca s'est également lancé sur ce segment de marché avec un produit maison lancé en 2019 et baptisé Coca-Cola Energy et une part de 16,7% dans Monster (de la société californienne Monster Beverage ), le challenger de Red Bull.

PepsiCo de son côté avait fait son entrée dans ce marché via Mountain Dew, qui a lancé sa gamme de boissons énergisantes.

Il s'agit également de trouver de nouveaux relais de croissance alors que les sodas traditionnels sont en perte de vitesse, du fait de leur association aux maladies comme le diabète et à l'obésité.

Dans le monde en 2019, selon Euromonitor, les ventes de boissons énergisantes ont progressé de 10,5% à 43 milliards de dollars (dont 14 milliards aux Etats-Unis). 

En France, les ventes de boissons énergisantes ont représenté 223 millions d’euros en 2018, connaissent une croissance annuelle de 5% entre 2013 et 2018 et une croissance prévisionnelle de 8% jusqu’à 2025, selon le magazine spécialisé LSA.

Olivier Chicheportiche avec AFP