BFM Business

Pénuries majeures et flambée des prix pour les épices

Le prix des épices va flamber

Le prix des épices va flamber - Karim SAHIB © 2019 AFP

La Fédération nationale des épices alerte sur les mauvaises récoltes et les contraintes liées au Covid-19 qui pèsent fortement sur la production.

Pour les épices, la facture risque d'être salée. La Fédération nationale des épices, aromates et mélanges technologiques alerte sur des "pénuries majeures et flambée des prix pour les épices et mélanges pour assaisonnement".

"Une pluviométrie inhabituelle dans la zone Asie-Pacifique, première région productrice au monde, a conduit à de mauvaises récoltes pour de nombreuses plantes aromatiques et épices, dont le volume est significativement plus faible" indique la fédération dans un communiqué.

Les prix des matières premières explosent

A cela, il faut encore ajouter "le manque de main d'œuvre et le ralentissement général de la production" en raison de la crise du Covid-19 (ports saturés, conteneurs insuffisants…).

L'année dernière, un scandale lié à des graines de sésames contaminées par l’oxyde d’éthylène a entrainé de nombreux rappels de produits, en Europe, et notamment en France.

Résultat, les prix des matières premières explosent "à l’exemple du clou de girofle de Madagascar (+70%), du poivre du Vietnam (+ 66%), du piment du Mexique (+60%) ou encore de l’ail Chinois premier choix (+54%)."

Reste encore à savoir si les distributeurs répercuteront les prix sur les consommateurs alors que la situation va durer. "A ce jour, aucune perspective d’amélioration n’est prévisible" prévient la fédération des épices.

Thomas Leroy Journaliste BFM Business