BFM Business

Opération de la dernière chance pour Pixmania

-

- - BFM Business

Le site de e-commerce vient de demander à être placé en procédure de sauvegarde le temps de revoir son modèle économique. Pixmania devrait arrêter de vendre des produits en direct pour n'être plus qu'une place de marché.

"Joyeux anniversaire", peut-on lire sur la page d'accueil du site Pixmania qui fête ces jours-ci ses 16 ans. Un message qui résonne de manière ironique tant le devenir de Pixmania semble de plus en plus problématique.

Le site de vente en ligne, racheté début 2014 par l'allemand Mutares, a en effet demandé à être placé en procédure de sauvegarde, pour faire évoluer son modèle qui "reste structurellement déficitaire", a-t-on appris lundi de source proche du dossier.

Le groupe, qui emploie 430 personnes dont 320 en France, souhaiterait, selon cette source, se recentrer sur son activité de place de marché, allégeant ainsi ses coûts de structure en matière de stockage et de livraison. Contacté par l'AFP, Pixmania n'a pas démenti cette information, mais s'est refusé à faire davantage de commentaires avant d'en avoir informé l'ensemble de ses salariés.

Pixmania coincé entre Amazon et les grandes enseignes

C'est un changement stratégique majeur que s'apprêterait donc à effectuer Pixmania. Le site créé en 2000 par les frères Jean-Emile et Steve Rosenblum est fortement concurrencé depuis des années par Amazon et CDiscount. Après avoir été racheté en 2006 par l'anglais Dixons, Pixmania s'était un temps rapproché de Carrefour au début des années 2010. La vente, un temps évoquée, ne se fera pas. Dixons finira par céder le site français de e-commerce à l'allemand Mutares. Quant à Carrefour, le groupe a finalement jeté son dévolu l'été dernier sur le concurrent Rue Du Commerce.

La tentative de relance du nouvel actionnaire a semble-t-il échoué. Le e-commerce se concentre désormais sur deux grands pure-players (Amazon et CDiscount) ainsi que sur les sites des grandes enseignes (Fnac, Darty, Leclerc...). Ce qui laisse peu de place pour des sites de taille intermédiaire comme Pixmania. Le groupe veut donc comme eBay se concentrer sur la place de marché (les vendeurs tiers qui proposent leurs produits sur le site de Pixmania) ce qui devrait alléger sa structure mais risque aussi d'entraîner de la casse sociale.

Frédéric Bianchi