BFM Business

Noël: Michel-Edouard Leclerc réclame "l'ouverture très rapide des librairies et des magasins de jouets"

Invité de RMC et BFMTV ce vendredi matin, le président de Leclerc a appelé le gouvernement a rouvrir les commerces avant le 1er décembre pour permettre aux Français de faire leurs achats de Noël dans de bonnes conditions.

"C'est français, c'est très con. Il y avait un problème, on a étendu le problème à tout le monde". Invité de RMC et BFMTV ce vendredi, Michel-Edouard Leclerc n'a pas caché son exaspération alors que les supermarchés ont depuis mercredi l'interdiction de vendre des produits jugés "non essentiels", par souci d'équité avec les petits commerçants contraints de baisser le rideau.

"Il faut sortir de cette situation par le haut", a indiqué le président du distributeur Leclerc. Pour permettre aux Français de faire leurs achats de Noël, il suggère ainsi au gouvernement "l'ouverture rapide des librairies et des magasins de jouets". "Et au fur et à mesure qu'on approche du 1er décembre", il préconise que "tous les commerçants français, en respectant des protocoles sanitaires hyper pointus, hyper contrôlés, voire sanctionnés, puissent ouvrir".

"Plus tôt on ouvrira, plus on créera des flux"

Dans le cas contraire, Michel-Édouard Leclerc dit craindre une réouverture trop tardive qui aurait pour conséquence de voir "tout le monde se précipiter faire les cadeaux de Noël dans les magasins". "Je ne dis pas cela d'un point de vue business, ni d'un point de vue capitalistique, mais d'un point de vue santé", a-t-il dit.

Et d'ajouter: "Plus tôt on ouvrira, plus on créera des flux pour aller chercher des produits festifs (...)". Selon lui, le ministre de l'Economie, Bruno Le Maire, est favorable à cette solution. D'autant qu'il "voulait que les libraires puissent rester ouverts", a expliqué Michel-Édouard Leclerc.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco