BFM Business

Mr Bricolage va céder à des franchisés 65 magasins qu'il détenait en propre

Mr Bricolage a un parc de 781 magasins, franchises comprises.

Mr Bricolage a un parc de 781 magasins, franchises comprises. - François Nascimbeni - AFP

L'enseigne cherche à céder les 65 magasins intégrés qu'il détient encore et dont "la sous-performance" économique pèse sur ses résultats. Il entend les revendre en priorité à "ses adhérents", des franchisés qui garderont la marque.

Le groupe de distribution Mr Bricolage a annoncé vouloir céder l'intégralité des 65 magasins "intégrés" qu'il détenait. Le parc total de magasins (intégrés et franchisés) compte actuellement 781 points de vente. Le projet porte sur "l'intégralité du parc de magasins intégrés", qui seront revendus "en priorité auprès des adhérents" de Mr Bricolage, c'est-à-dire ses franchisés, plan de cession qui devait être présenté aux instances du personnel dans la matinée. Ces "adhérents" sont propriétaires de leurs magasins et actionnaires de l'entreprise.

Depuis le lancement du plan "Rebond" en novembre 2016, "les progrès accomplis se reflètent dans les performances des adhérents et affiliés" précise l'entreprise dans son communiqué, avec notamment une croissance de 1,2% du volume d'affaires des enseignes Mr Bricolage, Briconautes et affiliés, à magasins comparables, à fin septembre 2018.

Alors qu'en même temps, ajoute l'enseigne, la baisse de chiffre d'affaires consolidé pour les seuls magasins intégrés s'élève à 4,4% à magasins comparables.

Une dette de 107,5 millions d'euros

"Cette sous-performance des magasins intégrés continue de peser sur la situation financière du groupe", souligne le communiqué. Au 30 novembre 2018, l'endettement net du groupe s'élevait ainsi à 107,5 millions d'euros.

L'objectif de la société, cotée à la Bourse de Paris, est donc de passer d'un modèle "hybride, composé de magasins intégrés et de magasins adhérents", à un "seul métier", celui de la franchise, explique le directeur général de l'enseigne de bricolage, Christophe Mistou.

C'est sur "cette activité de franchise que nous sommes performants", et sur laquelle le groupe compte désormais se baser "pour aller plus vite dans la modernisation de notre marque", ajoute-t-il.

Le marché français du bricolage en hausse de 1,9%

"Ce que l'on cherche, c'est de transférer ces magasins à nos franchisés, ou à de nouveaux franchisés, donc on est prêt à des conditions très avantageuses", ajoute Christophe Mistou, pour qui "la priorité est de les conserver sous la marque Mr Bricolage".

En 2017, le bricolage a généré un chiffre d'affaires global de 26 milliards d'euros en France, en hausse de 1,9%. Mais même si l'essentiel des achats se fait toujours dans les grandes surfaces (77% de parts de marché, +1,1%), la part du commerce en ligne (3% de parts de marché), dominés par Amazon, Cdiscount ou ManoMano, ne cesse de progresser (+20%), contraignant les enseignes à se renouveler.

J.-C.C. avec AFP