BFM Business

Michèle Delaunay: "la Silver Economie peut apporter 0,25 point de croissance par an"

Michèle Delaunay signera jeudi 12 décembre une contrat de filière sur la Silver Economy.

Michèle Delaunay signera jeudi 12 décembre une contrat de filière sur la Silver Economy. - -

La ministre déléguée aux personnes âgées était l'invité de BFM Business, ce mercredi 11 décembre. Elle est revenue en détails sur le développement de la Silver Economie, c’est-à-dire l'économie des services "aux âgés".

La "Silver Economie", cet élégant terme fait référence à l'économie liée aux services aux personnes âgées.Mais pour la ministre déléguée aux personnes âgées, Michèle Delaunay, invitée de BFM Business ce mercredi 11 décembre, "cela va plus loin".

"C'est l'économie au service de l'âge et de l'autonomie des âgés. Ce sont toutes les techniques, dispositifs entreprises qui vont nous permettre de demeurer à notre domicile avec plus de sécurité et de bien-être" a-t-elle détaillé.

Selon elle, la Silver Economie permet de prendre conscience que "les [personnes] âgées ne sont pas une charge et que le coût qu'elles représentent à la fin de leur vie est chaque jour plus largement compensé par les opportunités qu'elles apportent".

Michèle Delaunay a ainsi affirmé que "la Silver Economie peut apporter structurellement 0,25 point de croissance par an".

Un contrat de filière signé jeudi

Pour développer ce secteur, Michèle Delaunay va, en compagnie d'Arnaud Montebourg, signer jeudi 12 décembre un contrat de filière qui constitue "une étape très importante de la Silver Economy", dixit l'intéressée.

La ministre a expliqué que l'intérêt de cette filière est notamment de mettre "tous les acteurs ensemble. "On dit souvent qu'une des faiblesses de l'économie française est que nous ne chassons pas en meute, contrairement à l'Allemagne", a-t-elle ajouté.

"Tous ceux qui se sont rendus compte de l'importance du marché et des perspectives d'avenir pour l'emploi vont définir des priorités pour savoir ce que chacun de nous peut apporter, pouvoirs publics compris".

A côté de ce contrat, un fonds de capital-risque va être créé pour "soutenir les start-ups et les amener à devenir plus grande". "Ce qui permettra à leur prototype, leurs objets, leurs proposition d'être moins chers pour le consommateur", a ajouté Michèle Delaunay qui a rappelé que la France se situe dans le "Top 5 des pays les plus en pointe sur la longévité".

J.M.