BFM Business

McDonald’s réduit ses menus pour augmenter sa rentabilité

McDonald's est confronté à une baisse continue de ses ventes.

McDonald's est confronté à une baisse continue de ses ventes. - Justin Sullivan - AFP

Confronté à une baisse continue de ses ventes et un désamour des consommateurs, le géant américain veut opérer un choc de simplification. Il va ainsi réduire le choix de ses burgers pour accélérer le service.

Confronté à une désaffection croissante des consommateurs, McDonald’s doit se réinventer. Car malgré un léger répit le mois dernier, les ventes de la chaîne de fast-food américaine ont diminué de 2,2%, soit davantage que prévu, le mois dernier.

Aux Etats-Unis, son premier marché, elles ont même accusé une baisse de 4,6% en novembre, du fait de la concurrence agressive de ses concurrents comme Taco Bell ou Chipotle et des campagnes de sensibilisation sur les effets sur la santé de la malbouffe. Conséquence: le groupe a décidé d’opérer un véritable choc de simplification.

Moins de choix parmi les sandwichs

McDo USA a en effet décidé de simplifier ses menus pour accélérer encore le service. Car si le fast food n'est pas assez "fast", il perd de l'argent. Dans les McDonald’s américains, on a aujourd'hui le choix entre quatre gros cheeseburgers appelés Quarter Pounders: il n'y en aura plus qu'un. Il existe également quatre sandwichs au poulet: là aussi, il n'y en aura plus qu'un. McDonalds a également décidé de réduire de 16 à 11 le nombre de menus disponibles. Moins de choix, pour que la nourriture soit servie plus vite. Pour les Américains, qui adorent avoir accès à toujours plus d'options lorsqu'ils commandent leur sandwich, cela représente un grand changement.

Manger plus vite et plus sain

Peut-être la solution alors que, selon des données publiées dans le Wall Street Journal, le nombre de jeunes âgés de 19 à 21 ans qui mangent chaque mois dans un McDonald’s a chuté de 13% en trois ans. Et que pendant ce temps, ses concurrents ont vu leur fréquentation augmenter.

Mike Andres, le nouveau président de McDonald’s USA, arrivé il y a deux mois, veut aussi réduire le nombre d'ingrédients pour que la nourriture paraisse plus naturelle, notamment les conservateurs alimentaires. Avec des menus réduits, un débit plus élevé, plus besoin de conservateurs. Manger à la fois plus vite et plus sain, c'est apparemment ce que souhaitent aujourd'hui les consommateurs américains. En attendant, les investisseurs commencent à s’impatienter: en un an, le titre McDonald’s a perdu près de 6%.

Y.D. avec Jean-Bernard Cadier