BFM Business

McDonald's lance le distributeur automatique de BigMac

McDonalds va-t-il installer son distributeur de Big Mac partout dans le monde?

McDonalds va-t-il installer son distributeur de Big Mac partout dans le monde? - Joe Raedle - AFP

L'opération devrait provoquer la cohue. La chaîne de fast-food installe ce mardi à Boston un appareil semblable à une machine à café, mais qui confectionne des Big Mac. Un dispositif voué à être généralisé?

Une première historique. McDo installe ce mardi le premier distributeur automatique de Big Mac. Cela se passe à Boston, précisément au 540 Commonwealth Avenue, à Kenmore Square. La file d'attente pour l'utiliser devrait être conséquente. Il faut dire que la machine n'est installée que pour la journée, et seulement quelques heures, de 11h à 14h. Surtout, elle délivre le burger star de McDo gratuitement. Il suffit de laisser à la machine les commandes de votre compte Twitter, sur lequel elle publiera en votre nom un unique message: "check out the New Big Mac" (regarde le nouveau Big Mac en VF).

Justement -et c'est là que l'opération commerciale prend tout son sens- le distributeur prépare aussi deux toutes nouvelles déclinaisons de l'emblématique burger: le Mac Jr et le Grand Mac. Un moyen pour la chaîne de convertir les adeptes du Big Mac, vendu à 500.000 unités chaque jour outre-Atlantique, à ses versions modernes.

Au-delà de cet objectif, ce robot représente-t-il l'avenir du géant du fast-food? La technologie de confection automatique des burgers pourrait en effet permettre à McDo de réduire sa masse salariale. Notamment dans des États comme la Californie, qui viennent de voter une augmentation du salaire minimum. La chaîne de fast-food pourrait aussi servir plus rapidement ses clients. Et la démarche serait cohérente pour la firme qui installe déjà des bornes tactiles de commandes dans ses magasins.

-
- © -

L'automatisation, pas toujours plus rentable

Encore faudrait-il que la technologie développée par l'ATM Big Mac (le nom donné au distributeur de Boston) soit plus performante que celle d'AMF. L'entreprise avait conçu Orbis, un ensemble de machines à assembler des burgers dans les années 60, comme le rapporte Quartz. Mais le dispositif était extrêmement encombrant: six machines connectées les unes aux autres pour griller, découper, mélanger, assembler et emballer les burgers. Et l'ensemble coûtait très cher: 1.500 dollars. Surtout, le système nécessitait l'intervention d'une opératrice pour prendre la commande puis actionner ensuite les robots. Finalement, les restaurants ont jugé plus rentable de faire travailler les humains, et AMF s'est reconvertie dans l'automatisation des pistes de bowling.

Et même si l'ATM de McDo est plus efficace que les humains, il ne sait fabriquer que le Big Mac et ses déclinaisons, pas toute la gamme de ses restaurants. Peu probable, donc, qu'il puisse les remplacer pour le moment. Un scénario plus plausible serait que la firme installe ces distributeurs à des endroits stratégiques, pour compléter son offre. Un peu sur le modèle des Originals M, ces petits comptoirs qui ont fleuri en France ces derniers mois, et ne proposent qu'une sélection réduite des produits phares de McDo.

N.G.