BFM Business

McDonald's France bannit les oeufs de poules élevées en cages

Quelque 30.000 poules pondeuses élevées en plein air vont permettre de fournir McDo.

Quelque 30.000 poules pondeuses élevées en plein air vont permettre de fournir McDo. - GEORGES GOBET / AFP

"La chaîne de restauration rapide s'approvisionnera désormais uniquement en oeufs de poules élevées en plein air, auprès de la coopérative des Fermiers de Loué."

C’est un beau contrat pour la coopérative des Fermiers de Loué, qui vient de remporter le marché de l’approvisionnement de tous les restaurants McDonald's de France en œufs. La chaîne de restauration rapide a décidé de ne plus utiliser que des œufs pondus par des poules élevées en plein air, d’après Le Figaro.

Les Fermiers de Loué fourniront au minium 4,2 millions d’œufs à l’enseigne chaque année. Cela concerne une quinzaine d’éleveurs en France, élevant au total quelque 30.000 poules pour fournir McDo. Au-delà de ces quelques chiffres, le journal ne révèle pas le montant du prix d’achat de ces œufs. "C'est un bon accord que l'on prépare depuis deux ans. Il est rémunérateur pour les agriculteurs", commente simplement Yves de La Fouchardière, directeur général de la coopérative des Fermiers de Loué.

Egg McMuffin

Chez McDo, les œufs sont surtout utilisés pour la préparation des formules petit-déjeuner. "C'est pour nous une protéine importante que l'on utilise pour les Egg McMuffin, un sandwich que l'on sert actuellement pour nos petits-déjeuners dans 900 de nos 1.400 restaurants de l'Hexagone", explique Delphine Smagghe, vice-présidente des achats et du développement durable chez McDonald's France. Ce sandwich est composé d'un pain muffin grillé et garni d'un œuf poché, d'une tranche de bacon et d'une tranche de fromage fondu.

Outre les œufs, le restaurateur s’est par ailleurs entendu avec Florette Food Service (membre de la coopérative agricole Agrial) pour se fournir en salades issues de champs normands, rapporte Paris Normandie. 300 tonnes de batavia par an sur trois ans et 500 tonnes d’iceberg seront livrées chaque année à partir de 2017 par Florette. "Plus de 70% des produits alimentaires servis dans les restaurants étaient issus d'entreprises agroalimentaires françaises en 2015", assure Delphine Smagghe.

Récemment, l'enseigne Monoprix a également pris la décision de bannir de ses rayons les oeufs de poule élevées en cages.

A.R.