BFM Business

McDonald's ferme 40% de ses restaurants en Inde

McDonald's va ainsi fermer près de 170 restaurants en Inde

McDonald's va ainsi fermer près de 170 restaurants en Inde - Chandan Kanna - AFP

Le groupe américain a mis fin à un accord de franchise avec son partenaire indien Vikram Bakshi, avec lequel il a eu des relations pour le moins orageuses.

McDonald's va largement réduire la voilure en Inde. Le géant américain du fast-food va fermer 169 restaurants en mettant fin à son accord de franchise avec un partenaire local. La fermeture de 40% des "McDo" indiens risque de sérieusement raboter les parts de marché de la marque au "M" d'or dans un marché prometteur mais très concurrentiel.

La majorité des McDonald's de New Delhi, la capitale du pays, avaient déjà leur rideau de fer tiré depuis deux mois en raison de la bataille entre le géant de la restauration rapide et son partenaire indien Vikram Bakshi. Ces derniers étaient associés à 50/50 dans la coentreprise Connaught Plaza Restaurants Private Limited (CPRL), qui gère les restaurants de la célèbre enseigne dans le nord et l'est de l'Inde.

Futur assombri

"Nous avons été obligés (de mettre fin au partenariat, ndlr) car CPRL a matériellement enfreint les conditions des accords de franchise liés aux restaurants concernés", a déclaré McDonald's India dans un communiqué.

Tous les restaurants McDonald's tenus par CPRL devront cesser leur activité sous quinze jours. Les enseignes du reste du pays, gérées via d'autres filiales, ne seront pas affectés.

Le géant de la restauration rapide va désormais se mettre à la recherche d'un nouvel interlocuteur local, mais ce divorce assombrit son futur dans un marché de la restauration indienne en pleine expansion.

Une contestation devant les tribunaux

McDonald's India opérait jusqu'ici près de 400 restaurants dans 65 villes d'Inde et a cédé ces dernières années du terrain face aux chaînes de pizzas comme Domino's Pizza ou Pizza Hut.

Cette séparation met fin à une relation acrimonieuse avec Vikram Bakshi, que McDonald's avait fait évincer du poste de directeur exécutif de CPRL en 2013. Ce dernier y avait été remis par décision de justice.

L'intéressé a indiqué que son entreprise entendait contester la fin de l'accord de franchise devant les tribunaux. "C'est un nouveau comportement méprisant, malhonnête et tyrannique de la part de McDonald's", a déclaré Vikram Bakshi à l'agence Press Trust of India.

Un marché en pleine expansion

Fin juin, plus d'une quarantaine de restaurants de New Delhi avaient dû fermer leurs portes car l'un des licences nécessaires n'avait pas été renouvelée, signe des luttes intestines entre McDonald's et Vikram Bakshi, mettant du jour au lendemain plus de 1.500 employés au chômage technique. L'enseigne avait à l'époque assuré que ce dérangement n'était que temporaire.

Avec une population de 1,25 milliards d'habitants et une classe moyenne grandissante, l'Inde est un pays qui fait rêver les grandes marques de restauration mondiales.Le marché de la restauration rapide y est actuellement valorisé à 1,5 milliard de dollars et croît d'environ 15% par an, selon des données de la société de conseil indienne Technopak.

J.M. avec AFP