BFM Business

McDonald's a trouvé la recette qui lui permet de redresser la barre

Les bénéfices de McDonald's ont bondi au 4ème trimestre 2015.

Les bénéfices de McDonald's ont bondi au 4ème trimestre 2015. - McDonald's

La chute des ventes dont il a souffert une bonne moitié de l'année 2015 a été enrayée au dernier trimestre. Et le groupe est parvenu à limiter la baisse de ses bénéfices. Comment? En proposant notamment son offre de petit déjeuner à toute heure de la journée.

2016 sera-t-elle l’année du rebond pour McDonald’s? Le groupe américain semble avoir stoppé l'hémorragie dont il a souffert sur les neuf premiers mois de 2015. Au quatrième trimestre, selon les résultats dévoilés ce lundi 25 janvier, ses ventes ont certes continué à baisser mais de façon moins prononcée qu'au printemps et à l'été. Sur les trois derniers mois de l'année, son chiffre d'affaires (6,34 milliards) n'affichait plus qu'un recul de 3,5% par rapport à la même période de l'an passé. Une performance supérieure aux attentes des analystes.

Surtout, le géant américain de la restauration rapide a enregistré, sur ce trimestre, un bond de 9,9% de son bénéfice à 1,21 milliard de dollars. Au final, le bénéfice annuel de McDonald's n'aura ainsi baissé que de 4,8% à 4,53 milliards de dollars. 

À nombre de restaurants comparables, les ventes mondiales ont même progressé (+5%) sur les trois derniers mois de l'année, confirmant une tendance déjà observée au deuxième trimestre.

Le petit déjeuner 24h/24, la recette du succès? 

Ce retour de la croissance est particulièrement net aux États-Unis, pays dans lequel le groupe réalise ses plus gros bénéfices. Les ventes, à périmètre comparable, y ont augmenté de 5,7% au quatrième trimestre. Du jamais vu depuis au moins trois ans.

McDonald's attribue ce redressement à sa stratégie de relance, notamment la décision de proposer depuis octobre une offre de petit déjeuner disponible 24 heures sur 24.

Ce segment est le plus rentable et le seul à n'avoir pas connu une baisse de la fréquentation, selon les analystes.

Depuis trois ans, McDonald's souffre de la désaffection des ménages américains, qui associent de plus en plus la malbouffe et ses porte-étendards à des problèmes de santé comme l'obésité.

Y.D. avec AFP