BFM Business

Matignon met fin aux restrictions des voyages en avion vers la Corse

Le décret publié supprime simplement les mots "ou de la collectivité de Corse"

Le décret publié supprime simplement les mots "ou de la collectivité de Corse" - AFP

Le décret imposant jusqu'au 23 juin une attestation pour motifs impérieux permettant de se rendre en Corse par voie aérienne a été modifié. Les Français peuvent librement prendre l'avion pour s'y rendre.

Les Français pourront désormais prendre l'avion vers la Corse même sans raison impérieuse, après une modification du décret sur les restrictions de déplacement publié mercredi au Journal officiel.

Dans le décret publié lundi sur les nouvelles dispositions liées à la deuxième phase du déconfinement, il était indiqué que les trajets en avion entre la France continentale et l'outre-mer et la Corse étaient limités aux motifs impérieux familiaux et professionnels, jusqu'à nouvel ordre.

La décision d'imposer des restrictions pour "motifs impérieux" pour pouvoir prendre l'avion vers la Corse avait créé un tollé des élus et des commerçants de l'île. La crainte était de réduire plus encore la période touristique en compliquant les voyages qui ne pouvaient donc se faire qu'en ferries. 

Mardi soir, le Premier ministre Édouard Philippe avait assuré que la partie concernant la Corse, qui ne s'appliquait pas au transport maritime, allait être "corrigée dans le bon sens". Sur BFMTV, Gilles Simeoni, président du conseil exécutif corse, avait réclamé la modification "en urgence" de ce décret qualifié d'incohérent. 

Son appel a été entendu. Deux jours après sa publication, le décret a été modifié. Ce mercredi, une disposition qui concerne seulement cette disposition et supprime simplement les mots "ou de la collectivité de Corse". Pour les départements et autres collectivités d'outre-mer, les restrictions restent toujours en vigueur jusqu'au 23 juin.

Pascal Samama avec AFP