BFM Business

Marisol Touraine: "les infirmières doivent pouvoir accomplir certains actes médicaux"

Marisol Touraine a présenté son "pacte territoire santé"

Marisol Touraine a présenté son "pacte territoire santé" - -

La ministre de la santé a précisé, ce 14 décembre, sur BFMTV et RMC, les différentes mesures destinées à lutter contre les déserts médicaux. Elle prévoit notamment de mettre en place un accès aux soins urgents en moins de 30 minutes d'ici 2015.

Plus de 2 millions de Français seraient touchés par la désertification médicale. C’est ce contre quoi la ministre de la Santé, Marisol Touraine, veut lutter. Alors qu'elle a présenté, jeudi 13 décembre, son "pacte territoire santé", un programme en douze points pour inciter les médecins à s’installer dans les campagnes ou les banlieues, elle en a précisé les détails, ce vendredi 14 décembre, sur RMC-BFMTV. Un plan ambitieux pour un "petit" budget de 50 millions d’euros.

Avant tout, Marisol Touraine réaffirme son intention de ne pas augmenter le "numerus clausus", c'est-à-dire le nombre d'étudiants admis en seconde année de médecine chaque année. "Le problème n’est pas le nombre de médecins mais là où ils s’installent. Si vous augmentez le nombre de médecins et qu’ils restent à Paris, ça ne change rien au problème des déserts médicaux. Et si on change de numerus clausus, c’est 10 ans qu’il y aura plus de médecins alors c’est aujourd’hui qu’on en a besoin".

Dans son plan, la ministre prévoit :

> Un stage en médecine générale pour 100% des étudiants. "Aujourd'hui, ce sont surtout les hôpitaux qui reçoivent les étudiants. Résultat, ils sortent de leurs études et ne connaissent pas les cabinets généralistes", a déploré Marisol Touraine.

> Atteindre 1500 "contrats d'engagement de santé publique" en 2017. Il s’agit d’allocation mensuelle dès la deuxième année de médecine, en échange l’étudiant s’engage à aller travailler dans un désert médical

> L’installation "dès 2013 dans les territoires isolés" de 200 praticiens territoriaux de médecine générale pour un salaire garanti estimé à 4600 euros par mois

> La création d’un "référent installation" unique dans chaque région

> Favoriser le travail en équipe

> Développer la télémédecine

> Accélérer les transferts de compétence

> Rapprocher les maisons de santé des hôpitaux universitaires

> Garantir sur tout le territoire un accès aux soins urgents en moins de 30 minutes d'ici 2015

> Accorder des forfaits aux maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) regroupant des professionnels de santé dans les mêmes murs. "Après concertation, il pourrait être intéressant de permettre aux infirmières d'accomplir certains actes médicaux comme la vaccination, ou qu'elles puissent prescrire certains médicaments", a proposé Marisol Touraine.

> Former des internes dans certaines de ces MSP

> Rapprocher l'hôpital et la médecine de premier recours, des praticiens hospitaliers pourront venir travailler à temps partiel dans des structures libérales sans perdre pour autant leur statut de salariés.

Diane Lacaze - Sujet vidéo : Sandra Gandoin et Régis Desconclois