BFM Business

Les ventes de tabac en hausse

Les ventes de tabac ont augmenté de 1,4% au 30 septembre 2015 par rapport à la même période de l'année dernière.

Les ventes de tabac ont augmenté de 1,4% au 30 septembre 2015 par rapport à la même période de l'année dernière. - Denis Charlet - AFP

En dépit de l’augmentation régulière des prix, les ventes de cigarettes ont augmenté sur un an. Le tabac à rouler a notamment connu une forte évolution.

Les ventes de tabac ont augmenté de 1,4% au 30 septembre 2015 par rapport à la même période de l'année dernière et de 0,6% pour les seules cigarettes, selon les derniers chiffres de Logista France, qui fournit la quasi-totalité des buralistes français.

Entre janvier et septembre, 34,191 milliards de cigarettes ont été livrées aux buralistes dans l'Hexagone selon Logista, contre 33,99 milliards l'année dernière, soit une augmentation de 0,6%.

En valeur, le recul s'établit à 0,8%. Ce sont les ventes de tabac à rouler et à tuber qui ont le plus augmenté avec 6,933 milliards d'unités cette année au 30 septembre. Elles enregistrent une hausse de 6,4% en volume par rapport à la même période l'année passée.

Les cigares accusent eux la plus forte baisse, avec 0,988 milliard d'unités vendues, en baisse de 2,6% par rapport à la même période l'an dernier. Elles augmentent en revanche de 0,6% en valeur. Si l'on prend en compte le total des ventes de tabac, elles s'établissent à 42,334 milliards d'unités, enregistrant une hausse de 1,4% sur les neuf premiers mois.

Une consommation "strictement identique"

"La stabilité des prix a permis cette année un retour des ventes transfrontalières vers le réseau légal. Ce phénomène a un impact contrasté selon les segments de produits mais n'influe pas sur la consommation globale de tabac qui reste, elle, strictement identique", commente une source proche du secteur.

Selon elle, "sur les neuf premiers mois de l'année, la stabilité des volumes légaux de cigarettes se poursuit" et on note un "retour des acheteurs aux frontières vers le marché légal" dû à "une certaine accoutumance aux prix français (du fait de leur stabilité) et à la moindre attractivité des voyages pour s'approvisionner". Depuis trois ans, buralistes et fabricants dénoncent l'explosion des ventes sur le marché parallèle, constitué des cigarettes ne provenant pas de leurs commerces, non seulement celles achetées légalement à l'étranger, mais aussi acquises illégalement, sur internet ou dans la rue.

Après une augmentation de 40 centimes en octobre 2012, puis de 20 centimes en juillet 2013, la dernière hausse du prix des cigarettes est intervenue en janvier 2014, portant le prix du paquet le moins cher à 6,50 euros, et celui du plus cher, pour la marque la plus vendue (Marlboro), à 7 euros.

Y.D. avec AFP