BFM Business

Les sapins de Noël autorisés à la vente à compter de ce vendredi

Le décret autorisant la vente de sapins de Noël en extérieur dès ce vendredi a été publié.

Soulagement pour les producteurs. Un décret paru jeudi au Journal officiel intègre les sapins à la liste des produits dits "essentiels". La vente d’arbres de Noël est donc autorisée à compter de ce vendredi 20 novembre "sous réserve, pour les établissements qui ne peuvent accueillir de public, qu’elle soit réalisée dans le cadre de leurs activités de livraison, de retrait de commandes ou en extérieur", précise le texte.

Concrètement, les fleuristes, les jardineries, les magasins de bricolage ou les grandes surfaces pourront proposer des sapins à leurs clients sans que ce dernier ne soit obligé de passer commande préalablement, à condition que les arbres soient présentés en plein air. Il sera néanmoins toujours possible d’acheter son sapin en click and collect ou en livraison.

Mercredi, le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, avait déjà fait savoir que la vente de sapins serait autorisée à partir de ce vendredi. "Dans la crise sanitaire à laquelle nous sommes confrontés, c’est quand même plus simple d’organiser cette vente de sapins dans la mesure où dans la plupart des cas ça se fait à l’extérieur", avait-il dit chez nos confrères de RMC.

"Vous aurez les lieux habituels, dans lesquels la vente sera organisée, beaucoup de lieux sont déjà ouverts, je pense aux grandes surfaces, je pense aux magasins de bricolage, aux jardineries. S'agissant des fleuristes, (...) la vente à l'extérieur là aussi pourra être organisée", avait encore expliqué le ministre.

Les producteurs respirent

De leur côté, les producteurs, qui ont un temps craint de ne pas pouvoir vendre leurs arbres cette année, ont retrouvé le sourire. "Nous sommes rassurés, heureux et en même temps fiers", s’est réjoui auprès du Parisien Frédéric Naudet, président de l’Association française du Sapin de Noël naturel (AFSNN).

Demeure toutefois l’inquiétude de ne pas pouvoir écouler les stocks en pleine crise sanitaire. "Cette année est une année compliquée pour nous en tant que producteurs de sapins de Noël par rapport à l’année dernière où on a distribué pas moins de 20.000 sapins. Aujourd’hui, on nous a commandé 3000 sapins. Donc il y a des sapins qui sont prêts à être coupés mais s’ils ne sont pas vendus, on arrête la coupe", explique à BFMTV Michel Vuillier, producteur et gérant de France Bio Sapins. Le décret publié jeudi pourrait toutefois relancer rapidement les ventes.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis Journaliste BFM Eco