BFM Business

Les prix à la consommation en hausse de 0,4% en août

Les prix à la consommation ont légèrement augmenté en août, mais à peine assez pour compenser leur repli de juillet.

Les prix à la consommation ont légèrement augmenté en août, mais à peine assez pour compenser leur repli de juillet. - Herr Olsen - Flickr - CC

Le coût de la vie a légèrement augmenté au mois d'août, de 0,4% sur un mois et du même taux sur un an, selon les chiffres de l'Insee publiés jeudi.

Le coût de la vie recommence à augmenter, mais très légèrement. Les prix à la consommation sont en hausse de 0,4% en août, en progression de 0,4% sur un an, selon l'Insee ce jeudi 11 septembre.

L'augmentation reste encore trop anecdotique pour rassurer ceux qui s'inquiètent de la faible inflation: en juillet, ces mêmes prix avaient baissé de 0,3%. Le coût de la vie reste ainsi à son plus bas niveau depuis novembre 2009, annonce l'institut de la statistique.

Pour l'Insee, l'augmentation des prix à la consommation d'août "résulte principalement de la hausse saisonnière des prix de certains services au cœur des vacances et de celle des produits manufacturés à la sortie des soldes en métropole".

Repli des prix de l'alimentation et de l'énergie

Les prix des produits manufacturés sont ainsi en hausse de 1,9% sur un mois, mais en recul de 0,5% sur l'année. Le secteur de l'habillement prend ainsi 10,6% entre juillet et août, pour cause de fin de soldes. Entre août 2013 et août 2014, il a augmenté de seulement 1,6%.

Les hausses de prix sont toutefois atténuées par "le repli saisonnier des prix de l’alimentation et le recul des prix de l’énergie". Si l'on retire les produits qui bénéficient d'un tarif public et ceux dont le cours est très volatil, l'inflation dite "sous-jacente" a crû de 0,3% sur le mois et de 0,4% sur les douze mois à fin août.

Ainsi, pour le textile, l'horlogerie et la bijouterie, la verrerie, la vaisselle, les meubles, etc, les prix augmentent mensuellement mais sont en baisse sur l'année. Sur l'alimentaire, les prix ont continué à baisser en août, de 0,5%, comme déjà en juillet, et de 1,5% sur l'année.

Mercredi, le gouvernement a abaissé ses prévisions d'inflation, à 0,5% en 2014 et 0,9% en 2015. Invoquant la faible croissance et une inflation au plus bas, le ministre des Finances, Michel Sapin, a indiqué que le déficit public atteindrait 4,4% du PIB fin 2014, au lieu de 3,8% prévu auparavant, soit plus que les 4,1% de 2013.

N.G.