BFM Business

Les Français ne voient pas la sortie de la crise

Plus d'un Français sur deux craint de voir sa situation économique se dégrader en 2013.

Plus d'un Français sur deux craint de voir sa situation économique se dégrader en 2013. - -

Une personne sur deux estime que la France ne sortira pas du marasme économique avant au moins la fin de 2015, selon un sondage CSA. Une majorité s’attend aussi à subir l’année prochaine les conséquences négatives de la politique économique et sociale.

Mais quand va-t-on enfin sortir de la crise ? Interrogés par l’institut CSA pour RTL (1), les Français se montrent très pessimistes sur la fin du marasme économique. 49% des personnes estiment qu’il faudra au moins attendre après l’année 2015. Ce sont surtout les 25-34 ans et les ouvriers qui partagent ce sentiment.

Pour un peu plus d’un tiers des personnes interrogées, on verra le bout du tunnel au cours des trois prochaines années :15% tablent sur 2014 et 17% en 2015.

Seule une minorité de sondés fait preuve d’un optimisme forcené : 2% parient sur une sortie de la crise dès 2013. C’est parmi les tranches des 25-34 et des 35-49 ans que les espoirs de voir la fin l’orage sont les plus forts, et aussi parmi les des cadres et des professions libérales.

Quel impact de la politique éocnomique sur la situation financière des Français
Quel impact de la politique éocnomique sur la situation financière des Français © -

Un pouvoir d'achat en berne en 2013

Mais leur réponse a été enregistrée la semaine passée. Il y a fort à parier qu’ils seraient encore moins nombreux aujourd’hui, après l’annonce le 19 novembre du retrait du triple A de la France par l’agence Moody's.

Les Français ne semblent pas non plus aborder la nouvelle année avec un esprit positif. 59% des personnes interrogées s’attendent à ce que la politique économique et sociale du gouvernement ait un impact négatif sur leur situation financière. Ce sont les ouvriers et les retraités qui craignent le plus pour leur pouvoir d’achat.

A l’inverse 13% des Français estiment que leur situation financière va s’améliorer, et 22 % n’attendent aucun changement. Pourtant une autre étude, réalisée par Sofinco, a recemment mis en valeur que les Francais n'aurait besoin que d'un petit coup de pouce financier pour vivre correctement : 525 euros de plus par mois suffiraient à leur faire oublier les méfaits de la crise. 

(1) Etude réalisée sur un échantillon de 1040 personnes de 18 ans et plus, entre le 18 et 19 novembre 2012.

Coralie Cathelinais