BFM Business

Les Français n'ont jamais autant mangé "bio"

7 Français sur 10 déclarent consommer régulièrement des produits (légumes, laitages, ...) issus de l'agriculture biologique. (image d'illustration)

7 Français sur 10 déclarent consommer régulièrement des produits (légumes, laitages, ...) issus de l'agriculture biologique. (image d'illustration) - Mychèle Daniau - AFP

Selon une étude des professionnels du secteur, les ventes de produits bio ont bondi de 20% l'an dernier, faisant de 2016 une "année historique" pour la filière.

La part de marché des produits bio consommés en France ne cesse de s'envoler. L'an dernier, les ventes de légumes, produits laitiers et autres denrées issues de l'agriculture biologique ont augmenté de 20% par rapport à 2015. Selon l'Agence française pour le développement et la promotion de l'agriculture biologique (Agence Bio) il s'est vendu, en 2016, pour 7 milliards d'euros de marchandises certifiées bio dans l'Hexagone.

D'après cet organisme, 89% des Français ont consommé au moins un produit bio au cours de l'année écoulée et 7 consommateurs sur 10 l'ont fait de manière régulière, c'est-à-dire au moins une fois par mois. En 2003, lors de la première édition du Baromètre du bio, près de 1 Français sur 2 déclarait "ne jamais consommer" de produit issu de l'agriculture biologique. 

Les produits biologiques "rassurent" les consommateurs 

Si les Français sont désormais autant accro au bio, c'est tout simplement car ce mode de production les rassurent. L'agriculture biologique impose un cahier des charges strict aux producteurs et offre davantage de transparence pour les consommateurs. Pour rappel, ce mode de production bannit des cultures, comme des élevages, OGM, pesticides et engrais d'origine chimique.

Nombre de consommateurs estiment que les produits issus de l'agriculture biologique leur permettent de "mieux manger", citant leurs "meilleurs qualités nutritionnelles" (80% des sondés) et leur "meilleur goût" (70% des personnes interrogées). 

D'après l'Agence Bio, l'achat de produits issus de ce mode de production tend également à modifier le comportement des acheteurs. Ainsi, les inconditionnels des produits bio consommeraient davantage de produits frais et de saison et gaspilleraient moins les denrées alimentaires.

Les exploitations agricoles se transforment de plus en plus

En parallèle de cette hausse de la consommation de produits bénéficiant du label AB, l'Agence Bio constate que de plus en plus de producteurs entament leur "conversion biologique". Concrètement, ils adaptent leurs méthodes de travail et leurs terres (ou exploitations) au cahier des charges de l'agriculture biologique. 

-
- © -

Entre 2002 et 2016, les surfaces consacrées au bio ont ainsi été multipliées par trois. La France dispose désormais de 1,5 million d'hectares de terres bio. Sur la même période, le nombre de fermes travaillant suivant les méthodes biologiques a doublé pour s'établir à 32.326 exploitations. 

Antonin Moriscot Journaliste BFMTV