BFM Business

Les entreprises plébiscitent les cartes de vœux solidaires

Malgré le developpement des e-cards, les cartes de voeux papier ont encore de nombreux adeptes.

Malgré le developpement des e-cards, les cartes de voeux papier ont encore de nombreux adeptes. - -

Envoyer ses vœux tout en permettant à des associations de récolter des fonds, c'est le principe des cartes de vœux solidaires. Selon la société Dromadaire, 75% des commandes proviennent des entreprises.

Une carte de vœux solidaire permet de faire d'une pierre deux coups : adresser ses vœux pour la nouvelle année et faire un don aux associations caritatives. "Pour toute carte commandée, il y a une partie du prix d'achat qui est reversée pour soutenir cette cause, qui varie entre 20 et 25 % de la somme payée", explique Rafik Smati, président de Dromadaire.com, une société spécialisé dans les cartes papiers et électroniques.

L'organisme qui utilise le plus ce moyen pour récolter des fonds est l'Unicef. "L'association imprime plusieurs centaines de millions de cartes de vœux à travers le monde", note Rafik Smati.

Mais qui achètent ces cartes solidaires ? Assez peu les particuliers. En revanche, les sociétés en sont de plus en plus friandes. "75% des cartes de vœux sont l'émanation d'entreprises. Cela représente l'essentiel de notre chiffre d'affaires du mois de décembre et de janvier ", explique Rafik Smati.

Cela représente une part importante du chiffre d'affaires annuel de Dromadaire en valeur absolue car "ces deux mois totalisent 30% du chiffres d'affaire annuel grâce à la carte de vœux" poursuit-il.

Des volumes de vente stables

En ces temps de crise et de restrictions, on pourrait penser que le budget dédié aux cartes de vœux est le premier à passer à la trappe. Et les centaines de milliers d’e-cards envoyées par les entreprises semblent le confirmer. Pourtant, le secteur de la carterie résiste bien globalement.

Selon une étude UPCP-GfK réalisée pour l’Union Professionnelle de la Carte Postale (UPCP), les ventes de cartes postales, cartes de vœux et emballages cadeaux ont représenté un chiffre d'affaires de 404 millions d'euros en 2011.

Le secteur de la carte de vœux, qui inclue aussi ceux adressés pour les naissances, mariages, retraites… résiste bien, avec des volumes de ventes stable, mais une progression de 0,6% en valeur.

BFMbusiness.com