BFM Business

Les Champs Elysées misent sur la lumière pour doper leurs ventes

L'illumination des Champs-Elysées représente un budget d'environ un million d'euros.

L'illumination des Champs-Elysées représente un budget d'environ un million d'euros. - -

Ce mercredi 21 novembre, à la tombée de la nuit, la plus belle avenue du monde inaugure ses illuminations de Noël. Un événement clé pour le chiffre d’affaire des commerçants.

L’illumination des Champs-Elysées fait partie des évènements qui annoncent l’arrivée des fêtes de fin d’année. C’est ce mercredi, à 18 heures, que la plus belle avenue du monde inaugure ses habits de lumière. Pour le coté officiel, Bertrand Delanoë, le maire de Paris, sera présent comme à l'ordinaire. Mais pour le côté glamour, c’est Diane Kruger qui déclenchera cette année les illuminations.

Mais l’évènement est surtout important pour les commerçants, qui y voient l’occasion de doper la fréquentation et d’avoir une couverture médiatique dans le monde entier. Autant de facteurs qui leur ont permis l’année passée de voir leurs chiffres d’affaires augmenter, malgré le contexte économique défavorable.

La conception et la mise en place des illuminations représentent un chantier conséquent. Les 200 arbres bordant l’avenue sont parés de 3 anneaux lumineux auxquels s’ajoutent des guirlandes scintillantes. Les branches sont en plus éclairées en contre-plongée grâce à deux projecteurs LED. Le tout restera en place jusqu’au 9 janvier.

Un budget d'un million d'euros

En fait, une bonne partie de ses installations ont été récupérées de l’année précédente. Mais la programmation des jeux de lumière a, elle, été totalement revue, en jouant sur une nouvelle palette de couleurs et de rythmes.

Ce principe évolutif faisait partie de l’appel d’offre, remporté en 2011 pour 4 saisons par la société ACT Lightening Design. Même la plus prestigieuse des avenues doit être regardante sur son budget.

"L’illumination de l’avenue représente un budget d’environ un million d’euros, une somme identique à celle des années précédentes", explique Edouard Lefebvre, délégué général du comité des Champs-Elysées.

Cette stabilité des dépenses a pu être obtenue en faisant surtout la chasse au gaspillage d’électricité. La généralisation de la technologie LED y a beaucoup contribué. Cette année, la consommation globale du dispositif est estimée à 38 000 kWh, soit 90 % de moins qu’en 2006. Un partenariat permet aussi de compenser cette consommation par la production d’une ferme solaire.

Coralie Cathelinais