BFM Business

Les buralistes veulent boycotter la vente des timbres fiscaux

Les buraliste ont une mission de proximité.

Les buraliste ont une mission de proximité. - Aurore Marechal - AFP

Pour manifester leur mécontentement contre les paquets neutres et la hausse du prix des cigarettes, les buralistes préparent des actions fortes. Ils prévoient notamment de bloquer la vente des timbres amendes ou fiscaux.

Les buralistes sont en colère. Et ils ont bien l'intention de le faire savoir ce 6 novembre lors de leur congrès annuel. Christian Eckert, le secrétaire d'Etat au budget y est attendu de pied ferme. Au coeur de leur mécontentement, le paquet neutre ou la hausse des prix des cigarettes prévue le 1er janvier prochain. Des mesures qui menacent directement, disent-ils, leur profession. Et si les choses n'avancent pas, ils vont passer à l'action.

La menace est bien réelle et ce serait historique : ils veulent boycotter la vente de certains produits comme les timbres amendes ou les timbres fiscaux. Une mesure de rétorsion face au projet gouvernemental sur le tabac.

"Nous sommes dos au mur", explique le secrétaire général de la confédération des buralistes. Baisser le rideau, descendre dans la rue... Toutes les actions sont possible, rien est exclu, répète la confédération surtout les actions les plus fortes et les plus marquantes.

Autorisés à vendre des timbres

Les buralistes, en tant que préposés de l'administration, sont les seuls commerçants autorisés à vendre les timbres fiscaux. Ils en vendent 8 sur 10, le reste est disponible au Trésor.

En faisant grève, ils veulent aussi montrer qu'ils remplissent ainsi une mission de proximité auprès de la population, surtout dans les zones rurales.

Mais cela pourrait jouer contre eux. En effet, parmi les mesures de simplifications pour les particuliers présentées le 5 novembre, il y a la possibilité d'acheter ses timbres fiscaux en ligne et de ne plus avoir à se déplacer chez... son buraliste.

Hélène Cornet et BFMBusiness.com