BFM Business

Le vin sans alcool, l’idée pour passer les fêtes sans "gueule de bois"

Créés en 2010, les Domaines Pierre Charvin ont élaboré une gamme de vins sans alcool conservant le véritable arôme des cépages. Une innovation gustative qui pourrait devenir un "must" pour les fêtes de fin d'année.

Il y a quelques années, on les aurait pris pour des fous. Aujourd’hui, Les Domaines Pierre Charvin sont pris très au sérieux alors qu'ils sont osé produire du vin sans alcool et le vendre en France. Jusque-là, ce marché était majoritairement tenu par des groupes américains et australiens. 

La start-up a vu le jour dans l’Hérault en 2010 à l'initiative de Mathilde Boulachin et Fabien Gross, deux entrepreneurs qui ne sont pas issus du sérail de la viticulture. En quelques années, cette marque s’est fait une belle place sur le marché du vin avec des produits innovants et originaux. 

Des paillettes d'or 24 carats dans un blanc mousseux 

"Ces produits existent depuis longtemps, mais nous avons fait en sorte de les rendre plus accessibles aux consommateurs en créant un design et des gammes plus tendance", a expliqué Mathilde Boulachin à BFM Business. Ces vins s’adressent à un public de plus en plus large. "Nos clients sont des femmes enceintes, des seniors, des capitaines de soirée, en bref, tous ceux qui ne consomment pas d'alcool", indique la dirigeante qui précise qu’ils peuvent également être consommés en entreprise lors des pots.

Le viticulteur, qui vend ses produits en ligne, propose des rouges, des rosés et des blancs pour quelques euros en créant en plus des bouteilles classiques de 75 cl, des petits formats de 20 cl et des "cubis" de 3 litres. Pour les fêtes, ils proposent entre autres, le "Gold Arabesque", un blanc mousseux haut de gamme qui contient des paillettes d’or à 24 carats. Mais il y a aussi la gamme "perle", une collection tricolore bleue, blanche et rose.

Tous ces breuvages ont vraiment le goût du vin, l’alcool en moins. Pour conserver cette particularité, l’entreprise a développé une méthode de désalcoolisation qui préserve les arômes en séparant astucieusement les vapeurs d’éthanol. 

Vigneron, oui, mais avec l'esprit start-up

Même s’ils produisent en France, Les Domaines Pierre Chardin y sont encore peu connus. Leur stratégie les a conduits à s’attaquer d’abord aux marchés internationaux. D’abord la Scandinavie, puis l’Asie, le Moyen-Orient, la Russie puis les États-Unis. Aujourd’hui, les vins sans alcool représentent 20% du chiffre d’affaires de 10 millions d’euros réalisé en 2016.

Le succès de l’entreprise repose sur la qualité des produits, mais pas seulement. Le mode de management a eu un rôle important dans cette "success story". Mathilde Boulachin a longtemps vécu en Scandinavie comme expatriée et parle couramment le suédois. En rentrant en France, elle a importé le modèle de travail à la scandinave, avec ses valeurs qui reposent sur le collaboratif et le télétravail. "Nous sommes des vignerons qui avons adopté le mode de travail des start-up. Nous avons un pied dans la terre, l’autre dans l’innovation. Pour nous, l'un ne va pas sans l'autre".

Apparemment, cette méthode fonctionne plutôt bien même sur un secteur aussi traditionnel que le vin. Pour preuve, la dirigeante vient d’être récompensée par le Trophée Performance Eco Women Equity pour une croissance de 62% en deux ans seulement. 

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco