BFM Business

Le risque d'une pénurie de chocolat s'accroît

Le chocolat pourrait venir à manquer dans les prochaines années.

Le chocolat pourrait venir à manquer dans les prochaines années. - Christophe Archembault - AFP

Le réchauffement climatique pourrait, à moyen terme, avoir de graves conséquences sur la production de cacao, alertent les professionnels du secteur.

Les effets du réchauffement climatique pourraient bientôt prendre une nouvelle forme concrète dans la vie quotidienne des Français. En marge du Salon du chocolat, qui se tient à Paris jusqu’au 1er novembre, les professionnels du secteur ont tenu à donner l'alerte sur le risque de pénurie.

En cause: la sécheresse, dont l'ampleur se fait de plus en plus importante en Côte d’Ivoire et au Ghana - deux pays qui à eux seuls représentent 70% de la production mondiale de cacao. Or les cacaoyers sont déjà affectés par un virus dit "de la pousse gonflée" transmis par la cochenille farineuse, "un insecte qui aime l'air sec", explique l'agronome Christian Cilas au Parisien.

Cercle vicieux

Selon ce spécialiste, "il y a un réel risque de pénurie" de cacao. D'autant que l’industrie du chocolat est actuellement engagée dans un cercle vicieux: pour répondre à une demande mondiale de plus en plus importante car tirée par les marchés indien et chinois, les cultures de cacao grandissent à vue d'œil. Avec pour conséquence une déforestation massive, elle-même accélérant le réchauffement climatique. En 50 ans, plus de 80% des forêts ivoiriennes ont disparu, relève Le Parisien.

Des solutions se mettent progressivement en place, comme la plantation de cacaoyers hybrides ou en intégrant des plants au milieu des forêts, afin de profiter d'une ombre qui freinerait le développement de parasites en tout genre. Mais l'inquiétude est bien réelle, et une pénurie de chocolat - ainsi que l'inévitable augmentation des prix en découlant - devient de plus en plus envisageable.

Y.D.