BFM Business

Le réseau Leclerc peut-il vraiment absorber 60 hypermarchés Géant Casino?

Casino et son patron Jean-Charles Naouri s'offrent du temps

Casino et son patron Jean-Charles Naouri s'offrent du temps - AFP

Selon un analyste, une telle acquisition exigerait un montage complexe compte tenu de l'organisation du groupe Leclerc. Et si c'était l'occasion pour Carrefour de sortir du bois?

Selon le magazine Capital, le réseau Leclerc est en discussions avec le groupe Casino pour l'éventuel rachat d'une soixantaine d'hypermarchés Géant Casino. Le montant de l'opération atteindrait plus d'1,5 milliard d’euros. Selon nos informations, Casino étudie bien cette proposition et des discussions existent. Mais rien de formel n'a été signé pour le moment. 

Il faut dire qu'une telle opération apparaît très complexe à mettre en oeuvre, compte tenu notamment de l'organisation du groupe Leclerc.

Le cabinet d'analyses financières Invest Securities pose d'ailleurs clairement la question. "Depuis quand Le groupement Leclerc dispose-t-il d’une surface financière et d’une organisation qui lui permettraient de réaliser une telle opération? Cela constituerait de fait une grande première qui nécessiterait un montage compliqué de notre point de vue, avec un portage par une structure tierce (une banque ou un consortium financier) pour ensuite procéder à un partage refinancé par des adhérents du mouvement", peut-on lire dans une note.

"Un réel danger pour Carrefour"

Et de poursuivre: "Que Michel-Edouard Leclerc discute avec Jean-Charles Naouri [patron de Rallye, la maison-mère de Casino, NDLR] est une possibilité évidente, sachant que le mouvement a déjà repris une dizaine d’hypermarchés de Casino en France. De là à imaginer que le groupement puisse gérer une opération d’une telle envergure, il y a un pas difficile à franchir, quand bien même, comme nous le pensons, Jean-Charles Naouri envisagerait carrément de céder le principal de sa division Géant".

Et si ces discussion avaient finalement pour but de forcer la main à Carrefour, régulièrement pressenti comme un candidat sérieux à la reprise d'actifs de Casino. Le groupe d'Alexandre Bompard s'est intéressé au dossier récemment, assurant toutefois qu'il n'y avait "pas d'offre sur la table".

Carrefour et Leclerc au coude-à-coude en termes de parts de marché

"Carrefour sortira-t-il du bois à cette occasion ?", s'interroge Invest Securities. "Jean-Charles Naouri chercherait-il à faire monter des enchères ? Toujours-est-il que si l’on imagine Géant devenir partie intégrante du mouvement Leclerc, cela constituerait pour Carrefour un réel danger. On rappellera à cet égard que la part de marché de Carrefour en France reste sous pression, à 20,2% suivant le dernier pointage de Kantar Worldpanel, avec des hypermarchés tombés à un chiffre de pénétration".

"Si Leclerc dont la pénétration actuelle approche les 23% venait à capter la part de marché des hypermarchés Géant présumés concernés par la transaction, le seuil des 25% de PDM (parts de marché, NDLR) lui serait acquis, creusant un gap très difficile à combler pour Carrefour", conclut l'analyste.

Olivier Chicheportiche