BFM Business

Le prix des prothèses auditives a baissé (et ça va continuer)

Lé réforme du "100% santé", étalée jusqu'en 2021, commence à faire baisser le coût des prothèses auditives. La conjonction de prix plafond et d'un meilleur remboursement par la Sécurité sociale a déjà fait économiser de 200 à 300 euros (par oreille) à 8000 assurés, depuis le 1er janvier 2019.

Parmi les trois domaines concernés par le "reste à charge zéro", rebaptisé 100% santé, l'audioprothèse a été le premier secteur où la réforme a commencé à s'appliquer. Cette réforme est censée aboutir à remboursement intégral par la sécurité sociale et les complémentaires santé (sans reste à charge pour l'assuré) en 2021 pour une partie des offres du marché de ces systèmes d'aide à l'audition.

Deux leviers sont utilisés pour aboutir à ce résultat: la fixation d'un prix plafond abaissé sur trois ans et un relèvement progressif du remboursement par la "Sécu", amélioré par palier sur la même période. Grâce à ce double système, le montant déboursé par l’assuré va ainsi diminuer chaque année.

Une baisse moyenne du reste à charge de 200 euros

Depuis le 1er janvier 2019, une première étape a déjà permis de baisser le reste à charge par aide auditive de 200 euros en moyenne. Selon la Sécurité sociale, 8000 assurés sociaux en auraient déjà bénéficié. Comment en est-on arrivé à ce résultat?

En 2018, pour les adultes, le prix moyen pour un appareillage bilatéral était de 1500 euros/oreille, selon le syndicat des audioprothésistes UNSAF, avec un reste à charge conséquent pour l'assuré de 900 euros. Pourquoi? La Sécurité sociale se contentait de rembourser 60% d'un tarif de base fixé à 199,71 euros et les complémentaires versaient en moyenne 450 euros, soit 600 euros seulement pris en charge pour l'assuré.

-
- © -

Depuis le début de 2019, un prix plafond de 1300 euros par oreille a été instauré par le protocole d'accord signé en juin 2018 par les trois syndicats d'audioprothésistes avec le ministère de la Santé. Il sera abaissé à 1100 euros par oreille en 2020. Puis les audioprothésistes devront proposer des appareils sans reste à charge, à 950 euros maximum, à partir du 1er janvier 2021. Ces appareils concerneront toutes les catégories (contour d'oreille intra-auriculaire,...), devront comporter 12 canaux de réglage et au moins trois options de "confort" (anti-acouphène, anti-réverbération, sans-fil, réducteur de bruit du vent, etc...).

De son côté, le remboursement de la Sécurité a grimpé à 60% du tarif de 300 euros en 2019, puis passera à 60% de 350 euros en 2020 et à 60% de 400 euros en 2021.

Les complémentaires santé combleront la différence en 2021

La différence (40%) appelée "ticket modérateur" est en général prise en charge par les complémentaires santé qui seront tenues en plus en 2021 de rembourser toute la différence pour couvrir le prix plafond de 950 euros de l'offre de prothèses auditives "100% Santé", soit un reste à charge nul pour l'assuré.

Si toutefois l'assuré n'est pas couvert par une complémentaire santé, son reste à charge baissera à 710 euros en 2021, soit la différence entre le remboursement de la Sécu (240 euros) et le prix de l'offre "100% santé" de 950 euros. Si cette somme reste conséquente, ce reste à charge atteignait en 2018 pour un prix moyen de 1500 euros par prothèse, la somme considérable de 1380 euros, créant des inégalités criantes d'accès à ces audioprothèses!

Frédéric Bergé