BFM Business

Le moral des Français remonte, mais toujours des craintes sur l'emploi

La consommation pourrait être boostée par un moral en hausse. Mais les ménages restent prudents, face aux craintes sur le marché de l'emploi.

La consommation pourrait être boostée par un moral en hausse. Mais les ménages restent prudents, face aux craintes sur le marché de l'emploi. - -

Le moral des ménages français s'améliore en décembre. Pour la première fois depuis six mois, l'indicateur, publié par l’Insee, remonte.

L’indice du moral des ménages français a grimpé de deux points en décembre, à 86 points, par rapport à novembre. Les Français ont regagné un peu de confiance sur leur situation financière à venir. C'est la première augmentation depuis le mois de mai, où l’indicateur était de 90 points.

Une bonne nouvelle pour l'économie, si ce moral se traduit effectivement par une hausse de la consommation. Mais rien n'est moins sûr car d'autres paramètres entrent en compte. Pour BFMBusiness, l’économiste Laurent Berrebi explique ainsi que "tout n’est pas rose", notamment du côté de l’emploi.

L'inquiétude sur le chômage persiste

"Les ménages français sont beaucoup plus nombreux à considérer ce mois-ci qu’il y aura une dégradation du marché de l’emploi dans les prochains mois", commente le spécialiste. L’indicateur de l’Insee établit en effet une hausse de cinq points des perspectives de chômage.

"Il est à craindre que les anticipations négatives sur le marché de l’emploi aient un impact plus important", que la bonne perspective de consommation des ménages ne suffira pas à enrayer. "Il y aura plus d’épargne de précaution, et cela aura un impact négatif à long terme", justifie Laurent Berrebi.

Selon l’économiste, les Français sont "moins inquiets" à propos de la crise en zone euro. La situation interne en France les préoccupent plus, et cela prouve qu’ "il y a bien une crise en France, indépendante de ce qui se passe à l’étranger".

Dorothée Balsan & BFMbusiness.com